Bénéfice historique pour Ethias

©Dieter Telemans

Le groupe d'assurances a réalisé, en 2012, un bénéfice net de 180 millions d’euros, alors qu’il affichait encore une perte de 25 millions en 2011.

C’est le plus important bénéfice jamais réalisé par le groupe, souligne Bernard Thiry, le CEO d'Ethias, et ce, malgré la sortie définitive du risque grec et du risque Dexia. "Nous confirmons ainsi le retour à la rentabilité, et le renforcement de nos fonds propres", se réjouit Bernard Thiry.

Ethias va consacrer 140 millions au renforcement de ses fonds propres, et a versé, sous forme d’une avance sous dividende, 40 millions à sa société-mère, Vitrufin.

En 2012, l’encaissement est en légère progression, à 2,4 milliards d’euros. Mais abstraction faite des assurances vie particuliers, que le groupe a dû mettre en extinction suite à une décision de la Commission européenne, la progression de l’encaissement est de 5,58%. Parmi les produits qui ont le vent en poupe, il y a notamment la nouvelle assurance locataire proposée par Ethias, à laquelle en peut souscrire "en quatre clics et en trente-quatre secondes".

La marge de solvabilité réglementaire, elle, passe de 158% à fin 2011 à 184% à fin 2012. Et cela ne tient pas compte des plus-values latentes sur le portefeuille d’investissements, qui s’élèvent aujourd’hui à près d’1 milliard d’euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect