Bernard Tapie "abattu" et "ruiné"

©REUTERS

Dans le litige qui opposait le Crédit lyonnais et Adidas, la Cour d'appel de Paris a estimé que Bernard Tapie et son épouse doivent rembourser les 404 millions d'euros obtenus en 2008. Selon la juridiction française, les sociétés du groupe bancaire n'ont pas commis les fautes qui leur sont reprochées par le groupe Tapie.

Bernard Tapie se dit, dans un entretien publié vendredi par Le Monde, "abattu" à la suite de sa condamnation à rembourser 404 millions d'euros mais aussi "ruiné" et par conséquent incapable de payer les sommes dues.

Les époux Tapie, leurs sociétés et leurs liquidateurs judiciaires ont en effet été condamnés jeudi à rembourser les 285 millions d'euros, 404 millions avec les intérêts, versés en vertu de l'arbitrage qui a soldé en 2008 leur litige avec le Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas, a annoncé la cour d'appel de Paris.

Ils devront également rembourser les coûts de la procédure d'arbitrage, soit 300.000 euros, précise-t-elle dans son arrêt.

"Aujourd'hui, je suis obligé de dire que la décision qui vient d'être rendue est invraisemblable: aussi bien en droit qu'en fait, elle constitue un déni de justice pur et simple. Nous étudions en conséquence toutes les voies de droit disponibles afin que la justice dans cette affaire, enfin, prévale", a commenté Me Gaillard, l'avocat de Bernard Tapie.

404.623.082,54
Le couple Tapie doit rembourser "la somme de 404.623.082,54 euros" obtenus en 2008 pour mettre un terme à son litige avec le Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas en 1994.

"Pourquoi tant de haine ? Parce que vraiment, quand on lit le jugement, on sent que je leur ai inspiré de la haine, aux magistrats", affirme Tapie dans l'interview publiée sur le site internet du quotidien, au lendemain de sa condamnation.

"On est dans un principe politique qui s'apparente à la Corée du Nord. Il ne faut plus que je respire... J'ai été le symbole de quelque chose, et maintenant cette chose, il faut la détruire", ajoute Bernard Tapie.

L'ex-ministre déclare ne pas avoir perçu les sommes "astronomiques" à ses yeux qui lui sont demandées par la justice.

"On est dans un principe politique qui s'apparente à la Corée du Nord. Il ne faut plus que je respire... J'ai été le symbole de quelque chose, et maintenant cette chose, il faut la détruire"
Bernard Tapie

"Le groupe Bernard Tapie (GBT) a perçu exactement 245 millions. Moi personnellement, 45 millions, j'en ai donné la moitié à ma femme, c'était la moindre des choses, j'en ai donc gardé la moitié, et sur cette moitié, c'est-à-dire 22, j'en ai mis 20 dans le compte courant de La Provence".

L'avocat de l'homme d'affaires avait demandé le 29 septembre dernier entre 516 millions et 1,174 milliard d'euros de réparation pour son client au titre du préjudice matériel, et 50 millions d'euros pour le préjudice moral.

La cour d'appel de Paris a rejugé le fond de l'affaire après avoir annulé le 17 février la sentence arbitrale désormais soupçonnée d'avoir été une escroquerie. "La cour condamne les demandeurs à restituer l'intégralité des sommes qui leur avaient été octroyées par la sentence rétractée", peut-on lire dans le communiqué de la cour.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés