Bois Sauvage sanctionné par la FSMA

©Thierry du Bois

La compagnie Bois Sauvage se voit imposer un règlement transactionnel par la FSMA. En cause, le plan d’intéressement du personnel de Recticel qui en 2013 a permis à Bois Sauvage et Recticel de franchir le cap des 30% sans lancer une OPA.

100.000 euros "d'amende" et une publication nominative sur le site de la FSMA, telle est la punition imposée par le gendarme des marchés à la compagnie Bois Sauvage . Ce "règlement transactionnel" vise en fait Recticel , dont Bois Sauvage est l'actionnaire majoritaire, lit-on dans un communiqué de la FSMA.

Mais pourquoi un tel règlement?

Entre le 18 mars et le 25 octobre 2013, Recticel a acquis des actions propres via un plan d’intéressement du personnel. Néanmoins, la législation impose que les actions propres -détenues par Recticel- soient additionnées à celles détenues par le groupe Bois Sauvage. De ce fait, par cette opération, Bois Sauvage et Recticel auraient franchi le seuil de 30%; seuil qui rend obligatoire le lancement d'une offre publique d’acquisition (OPA) sur les actions restantes en circulation. Une demande de dérogation est possible mais le groupe Bois Sauvage n'a fait la demande qu'en juillet 2014.

La FSMA reconnaît toutefois que cette opération était davantage technique et qu'elle n'a pas porté préjudice au marché. Elle a donc accepté ce règlement transactionnel.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés