Décès de Bernard Madoff, le Ponzi du XXIᵉ siècle

©AFP

Le financier new-yorkais avait monté l'une des plus grosses escroqueries de tous les temps, flouant plus de 8.000 personnes pour un montant de 65 milliards de dollars.

Bernie Madoff, auteur de la plus grande escroquerie financière de l'histoire, estimée à quelque 65 milliards de dollars, est mort ce mercredi à 82 ans dans le pénitencier de Caroline du Nord où il purgeait une peine de 150 ans de prison, ont rapporté mercredi plusieurs médias américains.

17
%
Pour appâter ses victimes et les conserver dans son portefeuille, Bernard Madoff promettait un rendement ahurissant de 17%.

Né en 1938 à New York dans une famille modeste, Bernard Madoff fonde sa première société d'investissement, qui se concentre sur les penny stocks, en 1960 avec un maigre capital de départ de 5.000 dollars. Le financier prend du galon et va comprendre avant beaucoup d'autres les avantages du traitement électronique des transactions. Il figure ainsi parmi les pionniers mettant sur pied le Nasdaq au début des années 1970, avant de prendre la présidence du conseil d'administration de la plateforme de 1990 à 1993.

Pyramide de Ponzi

Fort de ses succès et de sa réputation, il commence dès le début des années 1990 à mettre sur pied sa gigantesque escroquerie. Fondée sur le système de la pyramide de Ponzi, du nom de l'escroc italo-américain du début du XXᵉ siècle, sa société finançait les prétendus gains de premiers investisseurs avec les apports en capitaux des nouveaux arrivants.

Promettant des rendements ahurissants de l'ordre de 17% pour conserver ses clients, il ne plaçait en réalité qu'une toute petite partie des montants récoltés et utilisait une partie de ceux-ci pour mener un grand train de vie. Bernard Madoff possédait notamment un vaste appartement d'une valeur de cinq millions de dollars à Manhattan, une maison en Floride et une autre en France, ainsi que plusieurs yachts et voitures de luxe.

La fraude avait été révélée à l'automne 2008 aux autorités par les deux fils de Bernard Madoff, qui n'étaient pas complices, alors que la chute des marchés financiers provoquée par la faillite de Lehman Brothers incitait de nombreux épargnants à vouloir récupérer en urgence leur épargne.

Négligence du gendarme financier

"À plusieurs reprises, lors de réunions avec la SEC, je me suis dit: 'Ils m'ont eu'."
Bernard Madoff

L'affaire avait mis au jour des failles dans les mécanismes de surveillance de la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme des marchés américains, accusée d'avoir bâclé des enquêtes, par incompétence ou négligence, malgré des signaux d'alerte répétés et des plaintes dès les années 1990.

"À plusieurs reprises, lors de réunions avec la SEC, je me suis dit: 'Ils m'ont eu'", avait dit Bernard Madoff à ses avocats lors d'entretiens en prison selon la chaîne de télévision ABC.

Incarcéré depuis 2009 pour une peine de 150 ans, il avait demandé une libération anticipée en février, car il souffrait d'un cancer du rein en phase terminale. Bernard Madoff est décédé ce jeudi derrière les barreaux, à l'âge de 82 ans.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés