Des sociétés d'investissement à éviter à tout prix...

©Thierry du Bois

Le gendarme des marchés met en garde contre six nouvelles sociétés qui agiraient en Belgique de façon irrégulière.

Le gendarme des marchés poursuit sa traque des "boiler rooms". La FSMA énonce le nom de six nouvelles sociétés qui agiraient de façon irrégulière sur le territoire belge. Il s'agit de:

-> Bellmore Group
-> Devin Consultants
-> Excon Fuji Securities
-> Olivier and Mann
-> Orix Capital Trading
-> Westward Holding

"Ces sociétés ne sont pas autorisées à fournir des services d’investissement sur le territoire belge", explique la FSMA qui déconseille de ce fait aux investisseurs de donner suite aux offres de ces sociétés.

Ces sociétés contacteraient en effet les consommateurs - souvent par téléphone - pour leur proposer d’acheter des actions ou autres produits financiers. Ces derniers temps, les services proposés se diversifient: des comptes de gestion, des comptes à terme, du conseil en investissement, des placements dans du crowdfunding, etc.

• Comment fonctionne l'arnaque?

Ces boîtes attirent le consommateur en proposant un premier investissement limité qui s'avère très rentable. Le consommateur est alors invité à investir des sommes de plus en plus conséquentes. Lorsqu'il souhaite récupérer son argent, cela s'avère impossible sans versements complémentaires qui commencent à être déficitaires. Au final, le consommateur ne récupère jamais les montants investis.

Les "boiler rooms" se présentent comme des prestataires agréés disposant d'un site web et de formulaires professionnels. Toutefois les produits et services proposés sont fictifs.

Que faire si vous êtes contactés par une société de ce genre?

La FSMA réitère ses recommandations:

-> Toujours vérifiez toujours l’identité de la société (dénomination sociale, siège social, etc.)
-> Vérifiez si la société dispose d’un agrément, en consultant les listes publiées sur le site web de la FSMA
-> Consultez les mises en garde publiées sur les sites internet de la FSMA, des autorités de contrôle étrangères et de l’IOSCO

Elle appelle aussi à se méfier:

-> Des appels téléphoniques ou e-mails non sollicités proposant des produits d'investissement
-> Des demandes de transferts d'argent vers des pays sans rapport avec la société
-> Des promesses de gains hors de toute proportion
-> Des sociétés "clone" qui semblent avoir le même non. Vérifier de ce fait les adresses internet et e-mails
-> Des demandes de versements supplémentaires 

Un appel à la vigilance est également lancé aux administrateurs et gérants de sociétés, cibles privilégiées des "boiler rooms".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n