Des trimestriels mitigés pour CNP

Gilles Samyn

La Compagnie Nationale à Portefeuille d'Albert Frère a vu son résultat courant consolidé augmenter de 6% au 30 septembre 2010 par rapport à la même période en 2009.

La CNP, un des principaux holdings de la galaxie Frère, enregistre au 30 septembre 2010 un résultat net en chiffres consolidés de 225,8 millions d’euros, un recul de 37 % par rapport aux neuf premiers mois de 2009. Une bonne part de ce recul s’explique par la chute des résultats en provenance de Transcor Astra Group. La valorisation en mark-to-market du portefeuille d’actions détenu à moyen terme pèse également.
Le chiffre d’affaires, lui, progresse de 11 % à 9,4 milliards d’euros, grâce à la hausse du prix des produits pétroliers, qui soutient le chiffre d’affaires de Transcor Astra — une donnée peu significative, commente le groupe.


"Les résultats du troisième trimestre ne sont pas tellement différents de ceux du premier semestre 2010, souligne Gilles Samyn, administrateur délégué de la CNP. Et nous rappelons l’importance à attacher aux résultats consolidés restreints, qui permettent aux actionnaires de voir quelle est l’évolution des résultats dégagés par le portefeuille d’activités." De quoi rassurer les actionnaires: le résultat courant consolidé restreint, sur lequel repose la politique de dividendes du groupe, atteint 169,2 millions d’euros au 30 septembre 2010, une progression de 6 % par rapport à la même période en 2009. L’essentiel vient du résultat courant des participations, qui progresse, lui, de 8 %, pour s’établir à 150,5 millions d’euros, la hausse s’expliquant presqu’entièrement par le paiement par Lyparis/Go Voyages d’intérêts sur des prêts que la CNP lui avait consentis.


Les résultats de l’activité de trading financier, eux, reculent à 2,098 millions au 30 septembre 2010, au lieu de 12,043 millions au 30 septembre 2009.

Le résultat net consolidé restreint progresse de 33 %, pour s’établir à 227,4 millions d’euros, grâce à des gains sur les opérations en capital — principalement la cession de Lyparis/Go Voyages. L’actif net ajusté atteint 5,093 milliards au 30 septembre, un recul de 5,2 % par rapport au 31 décembre 2009.


Concernant la vente d’Entremont, Gilles Samyn dit espérer arriver à une conclusion début 2011 - les négociations sont toujours en cours. Il n’a donné aucune indication, par contre, sur la cession d’Ice Cream Group

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés