Devenue rentable, TopCompare va s'attaquer aux assurances

La fintech, dirigée par Quentin Denis, veut attirer en ligne les consommateurs qui ne comparent pas encore les produits financiers.

Arrivé à la tête de la plateforme comparative de produits bancaires il y a un an, Quentin Denis veut renforcer sa position de leader.

Pour entamer ses fonctions de CEO chez TopCompare il y a un an, Quentin Denis aurait pu rêver d’un meilleur contexte. "J’avais pris une semaine de congé à la montagne avant de commencer à mon nouveau poste. C’est là que le confinement a été imposé. Ce fut un démarrage assez rude", concède-t-il.

300.000
visiteurs par mois
Le site de TopCompare enregistre quelque 300.000 visiteurs uniques par mois.

Il est pourtant satisfait du chemin parcouru. En juin dernier, la plateforme de comparaison de produits financiers a enregistré le premier mois bénéficiaire de son histoire. "C’était le deal conclu lorsque j’ai commencé: pas de nouvelle levée de fonds, mais nous devions devenir rentables", explique-t-il.

Aujourd’hui, la fintech emploie 23 personnes et attire quelque 300.000 visiteurs uniques par mois, pour un chiffre d’affaires mensuel de 250.000 euros. Ses revenus sont exclusivement tirés du commissionnement lors de la vente des produits via le site. "Nous avons lancé la comparaison des prêts hypothécaires fin 2019. C’est un produit important, mais la plupart des Belges ont besoin d’aide pour prendre une décision. Nous avons aussi un rôle d’éducation", estime Quentin Denis.

Faire bouger les lignes

Pour la suite du développement de la plateforme, Quentin Denis a défini trois priorités. "Nous voulons d’abord renforcer notre position de leader sur le marché belge." C’est notamment pour cette raison que la fintech a lancé une large campagne de publicité en télévision destinée à attirer en ligne les consommateurs qui ne comparent pas encore les produits financiers. "La TV permet aussi d’ouvrir les esprits d’une certaine manière", estime Quentin Denis.

"Notre activité marketing pèse vraiment sur le marché et change les équilibres entre les banques."
Quentin Denis
CEO de TopCompare

Il ambitionne également d’améliorer le service client et la relation avec les banques.

Enfin, la fintech lancera prochainement un comparatif sur certains produits d’assurance. "C’est également un domaine assez opaque avec beaucoup de jargon. Nous pouvons contribuer à changer cela."

En quelques années, la plateforme s’est fait un nom parmi les consommateurs belges, mais a-t-elle réussi à faire bouger les lignes sur le marché bancaire? "Je pense que oui", répond Quentin Denis. "Tout d’abord, notre activité marketing pèse vraiment sur le marché et change les équilibres entre les banques. Je pense aussi que nous avons fait évoluer le marché de l’intermédiation personnel." De ce point de vue, les activités de TopCompare vont la rapprocher du terrain des courtiers, même si le CEO ne veut pas encore parler de concurrence.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés