Econopolis accueille quatre nouveaux actionnaires

La société Econopolis, dirigée par Geert Noels, accueille quatre nouveaux actionnaires.

L’économiste Geert Noels a ouvert le capital de la société de gestion de patrimoine Econopolis qu’il dirige à quatre nouveaux actionnaires, avons-nous appris. Il s’agit des familles Moorkens, Toye, Noël et Jolly qui détiennent à présent moins de la moitié des parts de la société.

Après avoir repris, en 2019, le contrôle total d’Econopolis en rachetant les parts de deux actionnaires — Mark Leysen (Van Breda Risks & Benefits) et Urbain Vandeurzen (ex-LMS International) —, Geert Noels et huit managers ouvrent à présent le capital de la société de gestion de patrimoine à quatre nouveaux actionnaires minoritaires (les familles Moorkens, Toye, Noël et Jolly).

Le capital est formé ainsi d’un actionnariat belge aux ambitions internationales, sans intérêts conflictuels.
Geert Noels
Fondateur et CEO d'Econopolis

"Le capital est formé ainsi d’un actionnariat belge aux ambitions internationales, sans intérêts conflictuels, souligne Geert Noels. L’ancrage familial garantit l’indépendance et la stabilité d’Econopolis." Econopolis est actif dans trois domaines: la gestion de patrimoine (en Belgique, en Suisse et à Singapour), les conseils financiers et stratégiques, et le private equity.

Voitures, bières et mousse

Geert Noels connaissait déjà les quatre familles avant la création d’Econopolis.
La famille Moorkens, qui possède Alcopa, un importateur-distributeur automobile, opère depuis quelques années une réorientation vers de nouvelles activités, en cédant progressivement son business auto peu rentable.

La famille Toye, dont le holding Diepensteyn a cédé il y a quatre ans la brasserie Palm-Rodenbach, détient des intérêts dans divers fonds d’investissement et entreprises.

La famille Noël est actionnaire majoritaire d’un des joyaux industriels wallons – le géant des produits en mousse NMC, qui est la principale participation du holding familial Nomainvest.

Enfin, Bernard Jolly investit régulièrement à côté de la famille Noël. Neveu de Guy Ullens de Schooten (ex-Raffinerie Tirlemontoise), il préside également la Compagnie Het Zoute, la société immobilière de la famille Lippens à Knokke. Jolly avait été le premier client d’Econopolis.

Econopolis accueille par ailleurs une nouvelle administratrice indépendante, Patricia Ceysens,  qui après une carrière politique — comme ministre de l’Économie (Open Vld) — a créé l’entreprise technologique WeWatt.

La société a clôturé l’exercice 2019 sur un résultat positif, relève Geert Noels sans autre précision: "L’équipe a produit de beaux résultats d’investissement l’an dernier, après le lancement d’un fonds technologique. Cette année, les résultats sont bons jusqu’à présent malgré la crise du corona."

Econopolis a lancé récemment la plateforme digitale Twain destinée à proposer des services de gestion de patrimoine hyper personnalisés — s’écartant de l’approche classique des profils de risque faible, moyen et élevé — aux personnes disposant au moins de 200.000 euros à investir.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés