En Europe, les entreprises n'investissent pas beaucoup moins dans la recherche

La Commission européenne a publié un rapport annonçant que les entreprises européennes n'avaient pas réduit tant que ça leurs investissements, en 2009, dans le secteur de la recherche et du développement. Et cela, malgré la crise.

La recherche et le développement (R&D) n'ont pas souffert d'une baisse importante de leurs investissements en Europe. Un rapport de la Commission européenne indique ainsi que les investissements dans ce secteur n'ont reculé que de 2,6% en 2009. Des chiffres qui contrastent avec les ventes en R&D qui, elles, reculent de 10,1%, ou encore avec leurs bénéfices qui ont baissé de 21%.

C'est aux Etats-Unis que les entreprises ont diminué le plus fortement les budgets qu'elles destinaient à la recherche avec un recul de 5,1%, soit deux fois plus que les Européens en la matière. La situation mondiale affiche une baisse des investissements moins importante (-1,9%) qu'en Europe. Cela s'explique, en partie, par l'intervention des entreprises japonaises qui maintiennent leurs investissements dans le secteur.

Les premiers de la classe

La situation des investissements en R&D est aussi plus positive en Chine, où les dépenses ont augmenté de 40% l'année passée. Les sommes octroyées par les entreprises à la recherche et au développement sont également à la hausse en Inde (23,7%), ou encore en Corée du Sud (9,1%). C'est le constructeur automobile japonais Toyota qui décroche la palme avec 6,8 milliards d'euros d'investissements, faisant de lui le premier investisseur mondial en R&D en 2009 (tout comme l'année précédente, en 2008).

Volkswagen constitue le premier investisseur en R&D en Europe, et le 4e au niveau mondial. Le rapport indique également que le géant américain Apple et l'entreprise technologique chinoise Huawei sont les investisseurs qui ont augmenté le plus leurs dépenses en recherche en 2009. Alors que Ford et Renault sont, à contrario, les entreprises qui ont baissé le plus leurs investissements, avec respectivement un recul de -32,4% et de -26,5%.

 

 

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés