Ethias investit 100 millions par an dans l'immobilier

©Photo News

L’assureur se constitue un portefeuille qui, à terme, dépassera le milliard d’euros. Les bureaux et les maisons de repos et de soins sont ses domaines de prédilection.

Jusqu’en 2009, Ethias ne faisait pas dans l’immobilier, ou si peu. Depuis lors, le vent a tourné et l’assureur investit 80 à 100 millions d’euros par an. Le portefeuille pèse aujourd’hui 530 millions d’euros et atteindra 600 millions dans moins d’un an.

"Notre objectif d’ici 2 à 4 ans est que quelque 6% de nos actifs soient investis en immobilier", nous indique Benoît Verwilghen, vice-CEO et CFO d’Ethias. Ce qui situe la taille du portefeuille visé au-delà du milliard d’euros. "Nous allons donc continuer à investir au rythme actuel pendant quelques années."

Ethias est encore loin de ses concurrents AG Insurance (le portefeuille de la filiale AG Real Estate atteint 5,8 milliards d’euros) ou Axa (3 milliards d’euros), mais l’assureur basé à Liège devient un acteur qui compte dans l’immobilier belge. Ses investissements se font au nom du "rendement sécurisé, car indexé et donc protégé contre l’inflation", et de la diversification.

À ce stade, Ethias a jeté son dévolu sur deux sous-secteurs immobiliers: les bureaux (46% du portefeuille actuel) et les maisons de repos et de soins (48%). Le solde se compose d’investissements dans des fonds ou sociétés immobilières comme Befimmo, Cofinimmo, Pertinea ou WDP.

"Nous envisageons une diversification en investissant aussi dans d’autres sous-segments, comme le retail ou le semi-industriel. Nous le ferons plutôt au travers de fonds spécialisés", indique Benoît Verwilghen, qui situe le rendement du portefeuille actuel à 6%.

Les pays limitrophes aussi

Ethias vise des immeubles neufs ou récemment rénovés de 20 à 30 millions d’euros en moyenne, "toujours loués à long terme la moyenne est de 17 ans par des locataires de qualité". Tous ses biens sont situés en Belgique à ce stade, mais le groupe vient de réaliser son premier investissement hors des frontières (Air Building à Luxembourg, 38 millions d’euros). "D’autres investissements hors Belgique sont possibles. Sauf exception, nous nous limiterons aux pays limitrophes", indique le financier qui a constitué une équipe dédiée de trois personnes.

L’ancien siège bruxellois vendu

Pour ses activités propres d’assureur, Ethias est propriétaire de trois immeubles à Liège (dont le siège de 21.000 m² rue des Croisiers) mais va se défaire de l’un d’entre eux, le Clarisses (2.000 m²).

Le groupe détient aussi son siège flamand à Hasselt (18.000 m²), mais il vendra d’ici peu son immeuble bruxellois, avenue de l’Astronomie sur la petite ceinture (5.000 m²), préférant désormais miser sur trois agences (Uccle, Woluwe-Saint-Pierre et centre-ville). L’enseigne est également propriétaire de la moitié de ses 43 agences.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés