Fédérale Assurance rachète Optimco

©Photo News

On n'a pas l'habitude de voir Fédérale Assurance à la rubrique "acquisition". Et pour cause: l'assureur mutualiste signe ici le premier rachat de son histoire.

Fédérale Assurance fait l'acquisition de la compagnie anversoise Optimco. Le montant de la transaction restera confidentiel. 

La spécialité d'Optimco, c'est l'assurance auto pour particuliers. La maison, qui gardera sa marque et son personnel (56 personnes), vend ses polices en Flandre, via un réseau de courtiers. Optimco revendique 109.000 clients. En 2017, l'assureur a réalisé un chiffre d'affaires de 38,4 millions d'euros (+7% sur un an) et a dégagé un bénéfice net de 1,7 million d'euros (-19%).

L'assureur, qui était jusqu'ici propriété de la famille Thys, a connu une forte croissance ces dernières années puisque son chiffre d'affaires a plus que doublé en 5 ans.

"C'est une opportunité qu'on n'a pas voulu laisser passer", affirme Tom Meeus, CEO de Fédérale Assurance. "Cette acquisition est très complémentaire par rapport à nos activités: nous sommes surtout un assureur entreprises et nous avons notre propre réseau commercial alors qu'Optimco est sur le marché des particuliers et travaille avec les courtiers." Tom Meeus ajoute que les ventes d'Optimco représentent quelque 10% de celles de Fédérale. "C'est la bonne taille pour nous: ni trop, ni trop peu."

"Nous avons l'obligation de croître face à la hausse importante des frais de compliance et de reporting ces dernières années."
Tom Meeus
CEO - Fédérale Assurance

Selon Tom Meeus, ce rachat s'explique par "l'obligation de croître face à la hausse importante des frais de compliance, reporting ces dernières années." Fédérale entend bien dégager des synergies "substantielles" de ce rapprochement, que ce soit en termes de gestion des actifs financiers ou de réassurance, mais pas du côté des effectifs.

Mono-produit

Le nouveau propriétaire compte aussi prolonger la croissance qu'a connue Optimco ces dernières années, notamment en développant d'autres produits à côté de l'assurance auto qui fait 90% de ses rentrées. L'assurance incendie sera le premier créneau à développer pour Optimco. 

Tom Meeus, CEO de Fédérale Assurance. ©Dieter Telemans

Fédérale Assurance a réalisé en 2017 un bénéfice net de 67,2 millions d'euros (+26% sur un an), pour un chiffre d'affaires inchangé de 373 millions d'euros. Le 13e assureur belge revendique une part de marché de 1,4% et emploie 712 personnes. La solvabilité de Fédérale pointe à 188% quand Optimco doit se contenter de 129%, le minimum réglementaire étant 100%.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés