Fosun aurait des vues sur Ageas

©BELGA

Le fonds d'investissement chinois Fosun envisagerait, selon Bloomberg, de racheter l'ensemble, ou une partie, des parts de l'assureur belge Ageas.

Le fonds d'investissement chinois Fosun, qui détient une participation d'environ 3% du capital de l'assureur belge Ageas, envisagerait de faire une offre pour racheter l'entièreté ou une partie de la société. C'est ce que rapporte l'agence de presse financière Bloomberg, qui dit se baser sur des sources anonymes au fait du dossier.

Ageas n'a de son côté voulu donner aucun commentaire. "Il n'y a eu ces derniers temps aucune lettre, coup de téléphone, mail ou quoi que ce soit de Fosun", nous a précisé une source anonyme. 

"Ils n'ont jamais eu de contact avec Ageas."

Fosun, basé à Shanghai, consulterait ses conseillers sur différentes possibilités, telles que s'associer à un tiers ou augmenter son capital actuel. Aucune décision n'a encore été prise, selon Bloomberg. Depuis leur entrée dans le capital d'Ageas mi-2017, les Chinois n'ont rien dévoilé de leurs plans. "Ils n'ont jamais eu de contact avec Ageas", ajoute cette source.

Ageas représente une valeur marchande de 8,9 milliards d'euros, après que son action a augmenté cette année de 7,2%.

Le Chinois Ping An

L'assureur belge, créé en 2009 à partir des ruines du groupe Fortis, n'a pas d'actionnaire de référence. Les principaux actionnaires sont des investisseurs institutionnels tels que Schroders, Blackrock et le Norwegian State Oil Fund.

Depuis 2007, juste avant la chute de Fortis, le groupe d'assurance chinois Ping An est également entré au capital. Il détient toujours une participation de 5,17% et est par conséquent le principal actionnaire individuel.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content