GBL a des vues sur Lesaffre, le roi de la levure

Un site Lesaffre. ©Lesaffre

Le holding GBL et le groupe français Lesaffre négocient pour une éventuelle entrée du premier dans le capital du second.

Selon le quotidien économique Les Echos des discussions sont actuellement en cours entre le groupe français Lesaffre et le holding GBL . Ce dernier pourrait éventuellement prendre une participation dans le "roi de la levure" dont les produits sont utilisés dans un pain sur trois.

Ces discussions sont menées dans le cadre d’un projet d’ouverture du capital de Lesaffre qui affiche un chiffre d’affaires de plus de 2 milliards d’euros.

Le groupe français privilégierait désormais à ce stade l’entrée d’un partenaire minoritaire de long terme plutôt qu’une introduction en Bourse, signale le journal économique. La piste des fonds d’investissement, plus "court-termistes" que les holdings familiaux est également mise en veilleuse.

Lesaffre et GBL n’ont pas souhaité faire de commentaires.

Discrète et vieille de 160 ans, cette société qui compte 10.000 salariés pourrait se valoriser autour de 3 à 4 milliards d’euros.

Son projet d’ouverture du capital s’explique par différents facteurs. Certains des 300 actionnaires familiaux cherchent à rendre leur participation plus liquide. Le groupe s’est, par ailleurs, lancé dans une croissance par acquisitions à l’international, rappellent Les Echos. Il a aussi investi fortement dans son outil de production et de recherche en France et à l’international.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect