Incertitude supplémentaire pour la CNP sur Petrobras

Alors que les négociations pour une prise de participation dans l'armateur marseillais CMA-CGM semblent dans une passe difficile, la CNP d'Albert Frère encaisse une autre mauvaise nouvelle dans le dossier Petrobras.

Ce 4 août, un tribunal américain a reconsidéré son avis dans le différend qui oppose le groupe Petrobras au groupe Transcor Astra, dans lequel la CNP détient 80%, annonce le holding dans un communiqué.

 

"En mars 2010, la Cour Fédérale du district sud du Texas (Houston) a confirmé la sentence émise en avril 2009

par le collège arbitral ayant statué sur le différend opposant certaines entités du groupe PETROBRAS à d’autres

du Groupe TRANSCOR ASTRA à propos de la raffinerie de Pasadena et de la société de trading qui y était liée", rappelle CNP.

 

A l'époque, la Cour fédérale avait rejeté l’argument selon lequel elle pourrait ne pas être compétente pour

statuer sur ce cas. Elle vient de changer d'avis...

 

"Le 4 août 2010, cette même Cour a reconsidéré son avis et a déclaré ne pas être compétente en la matière en

raison du fait qu’elle a estimé que le principal lieu de décision et de coordination pour le Groupe TRANSCOR

ASTRA était situé aux Etats-Unis et non pas à l’étranger", précise CNP.

 

Conséquence: le jugement rendu est annulé.

 

Transcor Astra à l'intention de s'adresser au tribunal de l'Etat du Texas, avec les mêmes arguments que ceux présentés devant la Cour Fédérale, pour obtenir la confirmation de la sentence arbitrale.

 

"Cet arrêt ne modifie pas la conviction du groupe quant à la valeur des créances qu’il détient sur Petrobras, ajoute CNP, en conséquence, ce retard n’aura pas d’effet sur les comptes consolidés de la CNP."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés