Integrale a reçu une offre d'un candidat repreneur

©BELGAIMAGE

La compagnie d'assurance vie, mise en vente par Nethys au printemps dernier, a reçu une offre qui permettrait de poursuivre ses activités et même de les développer.

C'était l'offre de la dernière chance. Jeudi matin, un candidat étranger qui n'est pas encore actif en Belgique a déposé une offre pour la reprise d'Integrale. Le CA, réuni ce vendredi, a décidé de soumettre cette offre à la BNB et à ses actionnaires. Celle-ci lui permettrait de retrouver la solvabilité exigée.

Integrale a estimé qu'elle "pourrait offrir les meilleures perspectives pour l'emploi" et "permettrait la continuité des activités", indique Fabian de Bilderling, porte-parole de l'assureur.

Il est cependant trop tôt pour garantir le maintien de tous les emplois.

"La proposition reçue semble sérieuse, professionnelle" et "offre la perspective (...) de développer de nouvelles activités connexes à l’assurance-vie", a commenté le président du CA, Michel De Wolf.

Cette offre est sans doute la dernière possibilité d'éviter la mise en liquidation de la compagnie, qui ne signifierait pour autant pas la fin des contrats existants. L'AG se prononcera sur la continuité ou non des activités le 7 décembre.

Erratum: Contrairement à ce qui a été erronément écrit dans l'édition de vendredi, Integrale ne connait pas de problème de liquidités. Le processus de vente par appartements des actifs n'a quant à lui jamais été entamé, ajoute Integrale.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés