Integrale opte pour la poursuite des activités

Nethys détient 71% des parts d'Integrale, plus 20% supplémentaires via son fonds de pension Ogeo Funds. ©BELGA

Le conseil d'administration veut éviter la liquidation et propose la continuité des activités à l'AG. Quatre candidats ont fait une offre, la partie n'est pas encore terminée.

Ce n'est que tard lundi soir que le conseil d'administration d'Integrale s'est prononcé, à l'unanimité, en faveur d'une poursuite des activités de la compagnie. Cette proposition va être soumise à l'assemblée générale, qui doit se tenir le 8 décembre, et est conditionnée à l'aboutissement favorable des offres d'ici le 15 décembre.

Les quinze membres du CA s'étaient réunis dès vendredi soir, mais il aura fallu une nouvelle réunion dimanche soir et d'ultimes échanges lundi, pour qu'ils puissent transmettre leur décision à la BNB et inscrire le point à l'ordre du jour pour la prochaine assemblée générale.

100
millions d'euros
La compagnie d'assurance vie a besoin d'être recapitalisée à hauteur de 100 à 400 millions d'euros, en fonction de la stratégie qu'adoptera son repreneur.

Ces atermoiements concernaient notamment la question de la responsabilité des administrateurs, qui aurait pu être engagée en cas d'absence de solution. Ce point éclairci, l'intégralité du CA a validé la proposition. "Le conseil estime que les offres actuellement sur la table ont une chance sérieuse d’aboutir à un résultat permettant d’éviter une dissolution de la société."

Integrale fait face à des problèmes de solvabilité depuis mars, une des raisons qui a poussé Nethys, son actionnaire majoritaire, à mettre la compagnie à l'encan. L'entreprise a ainsi besoin de 100 à 400 millions d'euros de capitaux, en fonction de la stratégie qui sera adoptée par son futur propriétaire.

Quatre offres

Le processus de vente s'avère long et complexe, mais une solution s'esquisse progressivement. "On a retrouvé une certaine sérénité dans les débats, tout le monde est derrière le processus dorénavant", commente la direction.

Quatre candidats sont actuellement en lice pour reprendre les activités de l'assureur vie. Deux offres émanent de compagnies de réassurance, Monument Re et Athora, qui entendaient initialement gérer les portefeuilles en runoff. Les deux autres sont issues de l'entrepreneur Bernard Delhez et du gestionnaire d'actifs britannique River Rock.

Le professeur Michel De Wolf, président du conseil d'administration d'Integrale. ©Thierry du Bois

"Les offres ne sont pas définitives", précise la direction. La décision de lundi soir rebat les cartes, le processus de négociations poursuivant son cours. Les candidats ont dès lors la possibilité d'ajuster leur offre en fonction de la nouvelle donne. Il n'est par ailleurs pas impossible qu'un nouvel acteur entre encore dans la danse.

"Ce n'est pas terminé!", prévient Michel De Wolf, le président du CA depuis mars qui devrait bientôt quitter sa fonction. Sa révocation figure également à l'ordre du jour de l'assemblée générale du 8 décembre.

Prudence syndicale

Du côté des syndicats, l'annonce est reçue avec satisfaction, accompagnée d'une certaine prudence. "C'est une bonne nouvelle, mais cela ne signifie pas qu'Integrale est sauvée", tempère Geoffrey Broux du SETCa.

"C'est une bonne nouvelle, mais cela ne signifie pas qu'Integrale est sauvée."
Geoffrey Broux
SETCa

"C'est clairement un point positif", embraie Raymond Vrijdaghs de la CNE. "Il y a récemment eu un changement d'approche chez Nethys et nous avons eu des échanges constructifs avec Renaud Witmeur (le CEO de Nethys, NDLR). Nous allons cependant demeurer attentifs."

La principale préoccupation des syndicats est évidemment le maintien des quelque 150 emplois au sein de l'entreprise, au sujet duquel ils n'ont encore aucune garantie.

"La seule chose que nous avons obtenue pour l'instant est une prime de rétention du personnel qui court jusqu'au mois d'avril", explique Raymond Vrijdaghs. Plusieurs employés ont ainsi quitté la compagnie récemment en raison de l'incertitude qui plane sur son avenir.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés