Integrale va augmenter son capital pour préparer sa vente

Nethys va prochainement se désengager d'Integrale et d'Alliance Bokiau. ©BELGA

L'assureur vie liégeois, filiale du groupe Nethys, doit renforcer ses capitaux avant d'être mis en vente. Alliance Bokiau, une société de courtage qui est aussi dans le giron de Nethys, va être placée en procédure de réorganisation judiciaire.

Integrale va être mis à l'encan. Nethys, dont la compagnie d'assurance vie est une filiale, entend se désinvestir "à court terme" d'Integrale, ressort-il du projet de plan stratégique 2020-2025 du groupe. Pour ce faire, le conseil d'administration a décidé de procéder à une augmentation de capital de 85 millions d'euros, a indiqué une source au sein de l'entreprise.

85
millions d'euros
Integrale va procéder à une augmentation de capital de 85 millions d'euros.

Le but de l'opération est de remettre le taux de solvabilité de l'assureur à flot. Comme le reste de l'économie, Integrale a souffert de la pandémie et de la crise économique qui en découle. Son taux de solvabilité est ainsi tombé sous la ligne de flottaison des 100%, soit le minimum requis et un obstacle rédhibitoire pour sa vente. La Banque nationale, son autorité de tutelle, a dès lors récemment demandé de renflouer le navire dans le cadre d'un plan de redressement.

L'augmentation de capital sera portée par l'ensemble de l'actionnariat, au sein duquel non seulement Nethys est présent (71% des parts), mais également le groupe français mutualiste Apicil Prévoyance et la compagnie d'assurance vie belge Patronale Life. Contacté par L'Écho, Integrale ne confirme pas l'information, se contentant de confirmer qu'elle cherche effectivement un nouvel acquéreur.

Ce n'est pas la première fois que la solvabilité pose problème. En 2018, Nethys avait été contraint de vendre ses parts au sein de Publi-T et Publigaz afin de renforcer les fonds propres d'Integrale à hauteur de 166 millions d'euros.

Initialement, la compagnie ambitionnait de déménager au Luxembourg pour y devenir une société européenne, dont les activités belges auraient constitué une succursale de cette nouvelle structure, mais les turpitudes qui ont agité l'assureur auront eu raison de ses velléités d'exode.

La banque BNP Paribas a été mandatée pour opérer la vente de l'assureur d'ici la fin de l'année. Plusieurs groupes auraient fait part de leur intérêt, mais toutes les pistes sont actuellement "en cours d'analyse". Il semble en tout cas qu'Ethias ne figure pas parmi les candidats. Si la proximité géographique de la compagnie liégeoise et le fait qu'elle distribue un produit d'Integrale avaient pu représenter des arguments, l'entreprise publique ne serait pas encline à s'engager dans un assureur exclusivement vie, domaine dont elle s'est en grande partie retirée après la mauvaise expérience des comptes First.

Alliance Bokiau en réorganisation judiciaire

Toujours dans la galaxie Nethys, le groupe de courtage en assurances Alliance Bokiau va être placé dans les prochains jours en procédure de réorganisation judiciaire, nous dit-on à bonne source. En février dernier, Nethys avait demandé à la Sogepa (Société wallonne de gestion et participations) d'envoyer un manager de crise au sein de l'entreprise.

1,8
million d'euros
Les pertes cumulées d'Alliance Bokiau s'élevaient à 1,8 million d'euros à l'issue de l'exercice 2017.

Déjà actionnaire d'Alliance Bokiau à hauteur de 25%, Nethys devait initialement faire grimper sa participation à 59% ce printemps, mais la situation délicate du courtier l'a incité à la prudence. 

Les derniers comptes annuels déposés, portant sur l'année 2017, faisaient ainsi état de capitaux négatifs de 1,5 million d'euros ainsi que d'une perte cumulée de 1,8 million d'euros. Le courtier a également souffert de la crise du coronavirus, ayant recours au chômage économique pour faire diminuer ses coûts, selon une source proche de l'entreprise.

L'agence du courtier à Ciney a ainsi fermé ses portes en début d'année, tandis que l'on rapporte plusieurs départs au sein de l'entreprise. 

Dans son projet de plan stratégique, Nethys place également Alliance Bokiau dans la catégorie des actifs dont elle va se désinvestir à court terme. Contactée par L'Echo, la direction d'Alliance Bokiau n'a pas voulu répondre à nos appels.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés