KBC ne vendrait pas Warta, pour l'instant

Le bancassureur belge n'étant pas satisfait des montants proposés, il pourrait renoncer à son projet de céder Warta, numéro deux de l'assurance en Pologne, rapporte lundi le quotidien Rzeczpospolita.

Dans le cadre d'un accord conclu avec la Commission européenne, KBC avait annoncé en juillet la vente de ses activités en Pologne, qui incluent une branche d'assurance mais également une part de 80% dans la banque Kredyt Bank. Cet accord imposait à KBC de céder des actifs non-essentiels en échange des sept milliards d'euros d'aides publiques reçus durant la crise.

Parmi les candidats au rachat de Warta, estimé entre 1 et 1,5 milliard de zlotys (227-340 millions d'euros), figurent l'autrichien Vienna Insurance Group, l'italien Generali et l'allemand Talanx International.

Les offres étant inférieures aux attentes, KBC entendait jusqu'ici retarder la cession, au 23 janvier, voire au-delà.

Mais le bancassureur belge serait à ce point insatisfait des montants proposés qu'il envisagerait même de renoncer à la cession.

"S'agissant du prix (pour Warta), les attentes des Belges sont bien plus élevées que les sommes proposées. Les désaccords sont tels qu'il faut partir du principe que la transaction ne va pas se matérialiser pour l'instant", rapporte lundi le quotidien Rzeczpospolita, citant des sources anonymes proches de la transaction.

De récentes renégociations auraient encore raboté le prix de vente afin de refléter la dépréciation du zloty.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés