KBC se retire totalement de Slovénie

©BELGA

KBC et NLB cèdent leurs parts dans NLB Vita à Sava insurance. Après s'être déjà défait de ses parts dans la banque NLB, KBC se retire donc totalement du marché slovène.

KBC se retire de Slovénie, qui n'est plus considérée comme un marché stratégique, lit-on dans un communiqué. Le bancassureur annonce en effet céder ses parts dans la compagnie d'assurance-vie NLB Vita à Sava RE, maison mère du groupe Sava Insurance.

NLB Vita était détenue à part également par KBC et Nova Ljubljanska banka qui se retire aussi de la joint-venture (50-50), remplissant ainsi son dernier engagement pris envers la Commission européenne en échange des aides d'État reçues.

Il s'agit de la dernière étape sur notre chemin pour remplir tous les engagements imposés par la Commission européenne.
Blaž Brodnjak
président du conseil d'administration de la NLB

"Il s'agit de la dernière étape sur notre chemin pour remplir tous les engagements imposés par la Commission européenne et d'une étape importante qui, en fin de compte, nous permettra de commencer à opérer et à être compétitifs sur le marché avec tout notre potentiel", indique Blaž Brodnjak, président du conseil d'administration de la NLB.

L'assurance après la banque

Jusqu'en 2013, KBC était au capital de la banque NLB. En échange des aides publiques perçues pendant la crise financière, le bancassureur belge avait dû recentrer ses activités. Il avait alors cédé les parts qu'il détenait dans la banque slovène à la République de Slovénie. Il était toutefois resté dans la coentreprise d'assurance.

Fin 2018, NLB Vita était le deuxième assureur-vie en Slovénie, avec une part de marché de près de 15%. NLB restera toutefois le premier canal de distribution des produits NLB Vita. 

Quant à KBC, outre en Belgique, il reste présent en Bulgarie, Hongrie, Irlande, Slovaquie et Tchéquie.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés