L'app "Accountable" veut révolutionner la vie des indépendants

Alexis Eggermont, Hassan Ayed et Nicolas Quarré, les cofondateurs d'Accountable, ont reçu le prix du public pour la meilleure startup au Fintech Belgium Summit. ©Accountable

Les indépendants sont souvent débordés par leur gestion administrative et manquent souvent de visibilité sur leur situation financière. L'app Accountable, déjà disponible dans sa version bêta, promet de leur faciliter la vie en leur donnant une vision claire de leurs finances, à tout moment et en simplifiant leurs tâches administratives.

Faciliter la vie des indépendants en simplifiant leur gestion comptable, financière et administrative, c’est le but d’Accountable, une fintech fondée par Nicolas Quarré, Alexis Eggermont (deux anciens de Real Impact Analytics) et Hassan Ayed (ex PwC et à la tête d’une fiduciaire bruxelloise). L'application a remporté le prix du public pour la meilleure startup fintech au Fintech Belgium Summit en décembre dernier.

L’idée ? Proposer des services (en ligne, mais aussi de manière " physique " sur demande) aux indépendants confrontés à une gestion chronophage et compliquée de leurs finances.

Pour Nicolas Quarré, quatre types de problèmes sont souvent identifiés. " Les indépendants ont un manque de visibilité sur ce qu’ils gagnent vraiment. Entre les cotisations sociales, les versements à l’IPP, éventuellement la TVA, ils ne savent pas toujours au moment T ce qu’il faut provisionner, quand et combien il faudra payer, etc. Concrètement, il est difficile de savoir quel argent est réellement disponible à tout moment ", explique-t-il.

Les indépendants ont un manque de visibilité sur ce qu’ils gagnent vraiment. Entre les cotisations sociales, les versements à l’IPP, éventuellement la TVA, ils ne savent pas toujours au moment T ce qu’il faut provisionner, quand et combien il faudra payer, etc. Concrètement, il est difficile de savoir quel argent est réellement disponible à tout moment.
Nicolas Quarré
Cofondateur d'Accountable

Par ailleurs, le processus de la gestion comptable semble venir d’un autre âge : "aujourd’hui, l’indépendant doit stocker tous ses tickets de resto, tous ses reçus et il les amène en fin de période chez son comptable ", poursuit-il. Et c’est aussi en fin d’année, ou pire, l’année suivante, que l’indépendant apprend chez son comptable qu’il n’a par exemple pas fait assez de frais pour optimiser sa déclaration fiscale. " L’optimisation fiscale est déconnectée de la réalité ", estime Nicolas Quarré. Dernier constat : ce que coûte un comptable est constitué en partie de tâches " à faible valeur ajoutée ", typiquement de l’encodage de données, alors que la valeur ajoutée la plus attendue des indépendants sont les conseils en temps réel.

Self-service

©Accountable

D’où l’idée de répondre à tous ces problèmes en même temps grâce à une seule application, qui ne s’adresse pas aux comptables mais bien aux indépendants. Connectée au compte professionnel de l’indépendant, l’appli Accountable leur permet d’avoir une visibilité totale sur leurs finances à tout moment, de stocker les documents nécessaires pour tenir leur comptabilité et d’obtenir des recommandations fiscales (comparaison avec leurs pairs en fonction de leur profession et de leur niveau de revenus).

Accountable peut actuellement accéder aux données bancaires via divers procédés, mais d’ici quelques mois, les choses seront encore plus simples, car la directive européenne sur les moyens de paiement DSP2, qui permet aux fintech de demander l’accès direct aux comptes en banque des tiers, est entrée en vigueur mi-janvier. Les banques ont dix-huit mois pour appliquer la directive.

Full service

Ces services sont donc accessibles à tous les indépendants, qu’ils aient  - ou pas – un comptable. De fait, Accountable propose également une formule " full " qui comprend les services classiques d’un comptable, avec notamment des recommandations en optimisation fiscale personnalisées et " humaines ". Grâce à la digitalisation qui est naturellement le point fort de la fintech, Nicolas Quarré annonce des prix inférieurs aux prix du marché. Pour les autres services, le pricing devrait se baser sur un modèle freemium (fonctionnalités de base gratuites et fonctionnalités supplémentaires payantes). Mais pour le moment, l’appli fonctionne (gratuitement) dans sa version bêta. Les invitations sont d’ailleurs ouvertes pour ceux qui voudraient tester le concept. Ceci dit, le lancement officiel du produit devra attendre le feu vert du régulateur, en l’occurrence la Banque nationale de Belgique (BNB).

Concernant la concurrence, " des applications de ce type existent déjà à l’étranger, notamment en France (shine.fr) ou au Royaume-Uni (getcoconut.com). Mais elles n’ont pas trop d’avance sur nous. Et nous ne concurrençons pas les applications destinées à gérer les relations clients des comptables, comme Exact ONLINE ou Winbooks Connect) ", conclut Nicolas Quarré.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect