Publicité

L'assureur Avéro devient Suisse

©Photo News

Filiale belge du Néerlandais Eureko, Avéro vient d'être rachetée 75 millions d'euros par la Bâloise.

L'assureur belge Avéro, spécialisé dans la couverture des biens immobiliers et des véhicules, passe dans les mains du groupe suisse Bâloise. Le montant de l'opération s'élève à 75 milions d'euros. La finalisation est, elle, prévue au deuxième semestre de cette année. Elle reste cependant soumise à l'aval des autorités de contrôle.

Avéro, propriété jusqu'ici du Néerlandais Eureko, emploie 177 personnes et représente une part de marché dans l'assurance transport de 13%. En 2009, il affichait un volume de primes de 124 millions d'euros.

"Par la vente d'Avéro à la Bâloise, nous créeons de belles perspectives pour l'ensemble des parties. Avéro assurance bénéficiera ainsi pleinement, avec Mercator, filiale belge de Bâloise, du développement de ses compétences et obtiendra aussi une solide position sur le marché", explique Thomas van Rijckevorsel, responsable des opérations internationales d'Eureko et membre du comité exécutif.

La vente d'Avéro s'inscrit par ailleurs dans le cadre de la nouvelle stratégie d'Eureko qui ne possède donc plus d'activités en Belgique. Le groupe entend ainsi se concentrer sur les marchés en croissance comme la Russie, la Grèce et la Turquie.

Quant à la Bâloise, déjà présente dans 8 pays d'Europe dont la Belgique, cette opération renforce sa position dans notre pays notamment en partie francophone, jusqu'ici non desservie Mercator (spécialiste des assurances pension). Concrètement, il entend porter sa part dans le marché belge de l'assurance non-vie à environ 5%, a précisé Bâloise.

La marque Avéro sera, elle, maintenue pendant la période de transition pour ensuite être transformée en Mercator.

Et Bâloise d'ajouter que Mercator et Avéro continueront de vendre leurs produits propres via un réseau de courtiers.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés