L'Etat belge devient actionnaire du géant des titres Euroclear

©Belga

Euroclear n’est pas connu de la plupart des Belges, même si l’institution est incontournable dans l’échange de titres au plan mondial et si ses activités sont concentrées à Bruxelles. L’État belge vient d’entrer au capital de ce géant.

D’après nos sources, l’État belge acquiert une participation de 2,05% dans le capital d’Euroclear, le plus grand dépositaire européen de valeurs mobilières, par l’intermédiaire de son véhicule d’investissement, la SFPI. Montant de la transaction: près de 120 millions d’euros.

Ces actions étaient jusqu’ici aux mains de la banque française Société Générale. Cette opération valorise Euroclear à 5,85 milliards d’euros.

Euroclear n’est pas connu du grand public et peut donc être qualifié de géant discret: l’entreprise règle à Bruxelles les transactions sur titres de 2.000 grands investisseurs, comme des fonds de pension ou des assureurs du monde entier. Euroclear veille sur la sécurité de près de 29.000 milliards d’euros de titres de clients déposés auprès de l’institution. Ces activités sont réalisées sous la direction de Lieve Mostrey, inconnue du grand public, ancienne directrice opérationnelle de BNP Paribas Fortis.

Les principales activités d’Euroclear sont déjà implantées à Bruxelles et la société est sur le point de déménager son siège social dans notre capitale. La SFPI (Société fédérale de participations et d’investissement) semble miser sur ce déménagement pour ancrer encore davantage l’entreprise en Belgique.

Le gouvernement belge compte également sur les généreux dividendes. L’an dernier, le groupe financier a distribué 123 millions d’euros à ses actionnaires, ce qui représente 52% de ses bénéfices.

Le principal actionnaire d’Euroclear est la société française Sicovam, qui en détient 14%. Le solde du capital (86%) est aux mains de 67 clients d’Euroclear

Euroclear, c'est quoi?

→ Que fait Euroclear?

Euroclear est la plus grande "settlement house" (chambre de règlement-livraison), en d’autres termes, elle règle les transactions sur titres internationales. Un organisme de règlement-livraison veille à l’échange simultané entre les liquidités et les titres. En langage simple: il veille à ce que l’acheteur reçoive ses actions, fonds ou obligations, et que le vendeur perçoive son argent. Le groupe compte également six organismes de règlement-livraison nationaux, dont un pour notre pays.

En 2006, Euroclear a racheté la Caisse centrale de dépôts et virements de titres et l’a rebaptisée Euroclear Belgium.

En 2006, Euroclear a racheté la Caisse centrale de dépôts et virements de titres et l’a rebaptisée Euroclear Belgium. En tant que gestionnaire de l’infrastructure du négoce de titres, le groupe a développé toute une série d’autres services à destination du monde financier, dont la conservation de titres, le paiement des coupons, les prêts et emprunts d’actions ou d’obligations, et la gestion de nantissements.

→ Quel est le nombre de titres conservés par Euroclear?

Euroclear gère l’équivalent de 28.600 milliards d’euros de titres, et a réglé l’an dernier 215 millions de transactions. Le groupe gère également l’équivalent de 1.150 milliards d’euros de titres par jour en tant que nantissement pour les transactions. Euroclear Bank, la principale filiale du groupe, et les six filiales nationales du groupe, gèrent un peu plus de la moitié des volumes traités sur les marchés des capitaux européens.

→ Quid de sa rentabilité et de sa politique de dividende?

L’an dernier, Euroclear a distribué 123 millions d’euros, soit 52% du bénéfice, sous forme de dividende.

L’an dernier, Euroclear a réalisé un bénéfice net de 236 millions d’euros. Pour le premier semestre de 2018, son bénéfice d’exploitation affichait une hausse de 8%. Les actionnaires n’ont pas à se plaindre: l’an dernier, Euroclear a distribué 123 millions d’euros, soit 52% du bénéfice, sous forme de dividende. L’année précédente, le dividende distribué représentait 40% du bénéfice. Ce dernier a augmenté de 33% depuis 2013.

→) Le groupe est-il un employeur important?

3.900 personnes travaillent chez Euroclear, dont près de la moitié en Belgique. Le groupe est également implanté à Cracovie (Pologne), à Hong Kong, à Singapour et à Londres. En 2011, Euroclear a décidé de transférer une partie de ses activités bruxelloises à Cracovie.

→ Qui sont les concurrents d’Euroclear?

Le principal concurrent d’Euroclear est Clearstream, détenu par Deutsche Börse, et dont le siège social est situé au Luxembourg. Mais les grandes banques commerciales comme Citigroup ou BNP Paribas sont aussi concurrentes d’Euroclear dans certaines activités comme la conservation de titres.

→) Qui sont ses actionnaires?

14%
.
Son principal actionnaire est la société française Sicovam (14%), un dépositaire de titres absorbé par Euroclear il y a des années.

La banque américaine JP Morgan, qui a créé l’institution en Belgique en 1968, a conservé la majorité du capital jusqu’en 2000. Depuis lors, l’actionnariat a sensiblement évolué. Son principal actionnaire est la société française Sicovam (14%), un dépositaire de titres absorbé par Euroclear il y a des années. L’exploitant de Bourses américain ICE (Intercontinental Exchange) détient 10% du capital. Le solde des actions est aux mains de 67 clients d’Euroclear.

Relation triangulaire

L’entrée de la SFPI au capital d’Euroclear a fait naître une relation triangulaire avec Euronext. La SFPI (4,5%) et Euroclear (8%) sont en effet toutes deux actionnaires d’Euronext. Cette dernière est actionnaire d’Euroclear de longue date et est aujourd’hui rejointe par la SFPI.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content