Publicité

La Belgique attractive pour le capital-risque

Selon les conclusions de la dernière édition du Global Venture Capital Private Equity (VCPE), la Belgique reste un pays attratif pour le capital-risque et les investissements privés. Notre pays arrive en 16ème position, notamment devant la France. Ceci étant, le Belgique a perdu deux places par rapport à l'année dernière.

En se classant en 16ème position dans une liste comptant pas moins de 118 pays participants, la Belgique arrive à tirer son épingle du jeu et se positionnent notamment devant la France (19e), l'Espagne (27e) et l'Italie (31e).

Il ressort également de ce coup de sonde que les investisseurs sont toujours plus attirés par les perspectives économiques prometteuses des pays du BRICS, fait savoir le cabinet d'audit EY.

Selon l'étude, la Belgique présente un bon niveau de formation de la population et un faible taux de corruption. Le sens de l'innovation et la capacité de recherche et de développement des entreprises belges semblent également appréciés par les investisseurs. La facilité de création ou de fermeture d'une entreprise sur le plan administratif est également pointée du doigt. 

Cet indice VCPE mesure l'attractivité d'un pays en termes de capital-risque et d'investissements privés sur la base de six indicateurs: l'activité économique du pays, le volume du marché de capitaux, l'environnement fiscal, la protection des investisseurs et la bonne gouvernance, les facteurs socio démographiques et le contexte entrepreneurial. 

La part belle aux économies émergentes

Par rapport à l'année dernière, la Belgique a perdu deux places dans le classement. Ce recul s'explique essentiellement par la croissance économique nulle des derniers mois et par les prévisions de faible croissance de la Belgique. 

A l'échelle mondiale, les Etats-Unis, le Canada et la Grande-Bretagne occupent le podium. Ils sont suivis par le Japon et par Singapour. Les économies émergentes aux chiffres de croissance astronomiques se taillent une part plus importante dans la stratégie des investisseurs privés. Cela vaut en premier lieu pour les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Des pays comme la Chine (24e) et l'Inde (29e) ont une note élevée en raison de leur activité économique croissante. 

D'après l'étude, les investisseurs s'intéressent également à des pays comme le Mexique, l'Indonésie, les Philippines, le Nigeria et la Turquie. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés