"La capacité bénéficiaire sous-jacente d'Ageas est souvent occultée"

Le résultat net des activités asiatiques d'Ageas a doublé au premier trimestre. ©BELGA

Ageas a largement battu le marché au premier trimestre et a relevé ses prévisions annuelles. Un analyste est enthousiaste et un autre fait la fine bouche.

Ageas a connu un très bon début d’année ce qui lui a permis, d’ores et déjà, de relever ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice. L’assureur table désormais sur un résultat net compris entre 900 et 950 millions d’euros contre une fourchette antérieure de 850 à 900 millions.

"Cette nouvelle guidance confirme notre thèse selon laquelle le groupe peut augmenter ses prévisions de manière constante, grâce à une capacité bénéficiaire sous-jacente souvent occultée" souligne Jason Kalamboussis de KBC Securities ("acheter" ; 51 euros). Le mois prochain Ageas organisera son "capital markets day" au cours duquel il pourrait annoncer "une stratégie plus ambitieuse" note encore l’analyste.  

Résultat doublé en Asie

Bon début d’année disions-nous. En effet, le résultat net a atteint 296 millions d’euros alors que le marché tablait sur un chiffre de 226 millions d’euros. Et cela alors que l’encaissement de primes a augmenté de 6% à 12,6 milliards d’euros.

"Bien qu'aidée par des gains importants réalisés en Asie, l'amélioration est également constatée dans toutes les unités du groupe."
Jason Kalamboussis
Analyste chez KBC Securities

Les activités asiatiques de l’assureur ont particulièrement bien performé avec un résultat net doublé à 147,6 millions d’euros. Cela est imputable au maintien d’une "solide" performance opérationnelle en vie. Mais aussi à l’excellente tenue des marchés financiers qui ont permis de réaliser des plus-values de capital conséquentes.

"Bien qu'aidée par des gains importants réalisés en Asie, l'amélioration est également constatée dans toutes les unités ce qui met en lumière la meilleure base sur laquelle Ageas débute l'année 2021" estime Jason Kalamboussis.

L'action en forme

Chez Kepler Cheuvreux ("réduire" ; 44,9 euros) on se montre plus réservé. Le broker constate que les activités vie en Asie sont plus faibles après les plus-values en capital que ses estimations de 95 millions (hors plus-value). "L'Asie a souffert d'un impact plus important dû au taux d'actualisation (40 millions d'euros au premier trimestre)."

61%
Sur les douze derniers mois, l'action Ageas s'est envolée de 61%.

Le marché, lui, a salué la performance d’Ageas, le titre s’adjugeant 1,7% en matinée à 51,9 euros. Depuis le début de l’année, il a grimpé de 17% tandis que sur les douze derniers mois, on observe un bond de 61%.

Sur l’ensemble des analystes qui suivent la valeur, huit recommandent un achat, six de la conserver et quatre de la vendre. L’objectif de cours moyen atteint 48,6 euros et est donc inférieur au niveau actuel en bourse.  

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés