Publicité
Publicité

La Chine injecte des milliards pour sauver le propriétaire de Fidea et Nagelmackers

Le troisième assureur chinois, Anbang, est accusé de pratiques commerciales illégales. Pékin a pris le contrôle du groupe et le renfloue à hauteur de quasi 8 milliard d'euros.