La Chine injecte des milliards pour sauver le propriétaire de Fidea et Nagelmackers

©REUTERS

Le troisième assureur chinois, Anbang, est accusé de pratiques commerciales illégales. Pékin a pris le contrôle du groupe et le renfloue à hauteur de quasi 8 milliard d'euros.

La Chine va renflouer Anbang, à hauteur de 60,8 milliards de yuans (7,9 milliards d'euros). La reprise en mains du troisième assureur chinois a fait l'effet d'un coup de semonce, à l'heure où Pékin resserre l'étau sur les conglomérats privés, fustigés pour leurs "achats irrationnels" à l'étranger et leur endettement.

 Pourquoi? La Commission de régulation des assurances avait annoncé le 23 février que le groupe emblématique de la frénésie chinoise d'investissements à l'étranger passait directement sous la tutelle de l'Etat, suite à la découverte de "pratiques commerciales illégales" qui ont "gravement mis en danger la solvabilité de l'entreprise". Le fondateur de la compagnie d'assurance, Wu Xiaohui, est accusé d'avoir orchestré une fraude de 8 milliards d'euros. Son procès s'est ouvert la semaine dernière à Shanghai. Cette injection de capital visera à "renforcer la gestion des risques, à assurer la liquidité et à maintenir la stabilité des activités" selon Anbang.

Les détails de l'opération. L'investissement doit provenir du Fonds chinois de garantie des assurances, un organisme "non gouvernemental", qui détiendra la quasi-totalité du capital nominatif, dont le montant total atteindra 61,9 milliards de yuans. Le Fonds de garantie cédera ensuite progressivement ces titres à Anbang .

Un groupe tentaculaire

Anbang se distinguait par sa frénésie d'acquisitions tous azimuts à l'international, avec comme coup d'éclat le rachat en 2014 du mythique palace new-yorkais Waldorf Astoria pour 1,95 milliard de dollars. En Belgique, le groupe chinois a racheté en 2015 l'assureur Fidea. La même année, il a repris Delta Lloyd Bank, rebaptisé Nagelmackers. Aux Pays-Bas, Anbang a mis notamment la main sur l'assureur Vivat.

©Wu Changqing/ISOPIX

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés