La crise sanitaire dope les résultats d'Ethias

Philippe Lallemand, le CEO d'Ethias, se montre satisfait des résultats de sa compagnie. ©Debby Termonia

La baisse des sinistre permet à la compagnie d'assurance de réaliser un résultat en forte progression au premier semestre.

Ethias ne connaît pas la crise. En tout cas, la compagnie d'assurance se montre résiliente en cette période de pandémie. Elle a enregistré un résultat opérationnel de 115 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année, soit une progression de 14% par rapport à la même période en 2019.

Une bonne performance qu'Ethias explique par la prédominance des activités non-vie dans son portefeuille, qui représentent pas moins de 88% du résultat. La diminution de la fréquence des sinistres dans les polices automobiles et des accidents du travail explique cette amélioration, même si les tempêtes survenues en ce début d'année ont partiellement compensé celle-ci.

Le CEO Philippe Lallemand souligne cependant l'engagement de son entreprise envers l'économie et la société belges. "Ethias a déployé de nombreuses mesures au profit des clients touchés par la crise, mais aussi des secteurs de soin de santé, de l'enseignement, des infrastructures sportives et du milieu culturel", fait-il valoir.

Parmi celles-ci figurent notamment les extensions de couverture pour les clients B2B ou encore le paiement d'un mois de loyer pour les clients ayant souscrit à l'assurance responsabilité civile locataire.

Une centaine de nouveaux collaborateurs

Les autres indicateurs demeurent également au vert pour l'assureur public: le résultat net s'élève à 105 millions d'euros. L'assureur a encaissé quelque 1,516 milliard d'euros à la date du 30 juin, soit une augmentation de près de 3% par rapport à l'année précédente. Les primes ont légèrement baissé (-3%) dans le segment non-vie, principalement en raison des effets économiques de la pandémie.

Pour les activités vie, dont Ethias s'est très largement désengagé depuis l'affaire rocambolesque des comptes FIRST, les encaissements ont augmenté de 13% en comparaison avec 2019, essentiellement à la suite de la perception de primes uniques significatives, précise Ethias.

La solvabilité de l'assureur atteint 177,4%, en tenant compte d'un dividende prévisionnel de 100 millions d'euros pour l'exercice 2020. Malgré la crise sanitaire et l'environnement persistant de taux bas, le ratio de la compagnie tient bon, puisqu'il était de 191% à la mi-2019.

Ethias, qui a confirmé dès le printemps son intention de pratiquer le télétravail à mi-temps pour tous ses collaborateurs à l'issue de la crise, annonce par ailleurs sa volonté d'engager une centaine de nouveaux employés sur l'ensemble de l'année 2020.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés