La fintech Revolut s'installe en Belgique

©Revolut

Revolut, la fintech qui fait sauter les barrières entre frontières et devises avec un compte permettant d'effectuer des paiements dans n'importe quelle monnaie - gratuitement - va ouvrir des bureaux à Bruxelles et Anvers. Objectif? Se développer sur le marché belge et accélérer sa croissance.

Revolut s'installe dans le plat pays. Cette licorne européenne va en effet ouvrir des bureaux à Bruxelles et à Anvers afin de se développer sur le marché belge et d'accélérer sa croissance. 

→ Qu'est-ce que Revolut? 

Revolut
  • Lancée en juillet 2015
  • Fondée par Nikolay Storonsky and Vlad Yatsenko
  • 3 millions d’utilisateurs en Europe
  • A levé au total 336 millions de dollars auprès d’investisseurs internationaux (DST Global, Index Ventures, Balderton Capital, Ribbit Capital)
  • Emploie 630 personnes

 

Cette fintech permet, via son application, d'ouvrir un compte gratuitement en quelques minutes et de détenir 24 devises et 5 cryptomonnaies. Cette "néobanque", qui compte pour l'heure 3 millions de clients, enregistre 8.000 nouvelles ouvertures de comptes par jour. 

Elle a déjà levé plus de 336 millions de dollars auprès d'investisseurs internationaux et est la fintech à la plus forte croissance en Europe.

Les utilisateurs de Revolut peuvent faire des virements domestiques et internationaux sans frais, acheter des cryptomonnaies en quelques secondes, et dépenser dans plus de 150 devises dans le monde au taux de change réel.

30.000
Belges
30.000 Belges ont déjà ouvert un compte Revolut

→ Que vient-elle faire en Belgique?

Revolut Belgique sera dirigée par Steven Geclowicz, ex-responsable du développement chez Deliveroo dans les villes d'Anvers, Malines et Louvain. La fintech entend "éveiller les banques traditionnelles en abolissant les frontières et en éliminant les frais cachés, tout en offrant une bien meilleure expérience client et une technologie de pointe", explique-t-elle dans un communiqué.

Actuellement, plus de 30.000 Belges ont déjà ouvert un compte Revolut. La société espère franchir le cap des 100.000 comptes ouverts à la fin du premier semestre 2019.

Revolut souhaite devenir l’unique plateforme permettant de gérer l’intégralité de ses finances, avec ses produits d’assurance smartphone ou d’assurance voyage déjà disponibles, et ses deux produits d’investissement à venir: une plateforme de trading d’actions sans frais de courtage, ainsi qu’un robot-advisor permettant d’investir dans des ETFs en fonction d’un profil de risque personnalisé. 

Nikolay Storonsky and Vlad Yatsenko, les deux fondateurs de Revolut. ©Revolut

L'application Revolut est déjà disponible dans 31 pays en Europe, et s’ouvrira dans les mois qui viennent à trois nouveaux continents en se lançant aux Etats-Unis, au Canada, à Hong Kong, à Singapour, au Japon, en Nouvelle-Zélande et en Australie.

"Les banques traditionnelles profitent depuis trop longtemps de leurs clients en appliquant des frais qui n’ont pas lieu d’être, que ce soit dans la gestion de leur compte au quotidien ou lors de dépenses faites à l’étranger", déclare Andrius Biceika, head of business development de la fintech.

©Revolut



Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect