Publicité

Le financement par la foule pas mort, malgré la crise

Frédéric Lévy Morelle plaide pour la création d'une garantie publique en faveur des particuliers qui prêtent aux PME. ©Dieter Telemans

Les plateformes de crowdfunding et lending LITA.co et Look&Fin viennent de boucler deux levées de fonds. Et prennent des initiatives originales pour aider les PME en ces temps difficiles...

Le financement par la foule ou crowdfunding n'est pas à l'arrêt total, malgré la crise. Deux plateformes belges viennent de boucler deux (petites) levées de fonds. LITA.co, qui vise à soutenir les entreprises ayant un impact positif, a récolté 200.000 euros pour Habeebee, une savonnerie bruxelloise qui produit des soins cosmétiques à base du surplus des ruches (cire et propolis) qu'elle installe chez des particuliers. Et Look&Fin, qui est spécialisée dans le crowdlending (financement en prêt), a permis à la fiduciaire Fiscal Team de lever 300.000 euros. Cette dernière opération s'est jouée en à peine deux secondes sur la plateforme.

Bien que très différentes dans leur positionnement, les deux plateformes se rejoignent pour relever que malgré la crise et l'incertitude qui l'accompagne, les investisseurs, et notamment les particuliers, continuent de participer au financement des entreprises.

Aide aux clients du client

À ce propos, la transaction en faveur de Fiscal Team est assortie d'un mécanisme original, taillé sur mesure pour cette crise: une partie des fonds levés, soit 50.000 euros, sera affectée aux clients du bureau comptable et fiscal, pour leur permettre d'étaler le paiement de leurs factures à celui-ci. "Notre première mission est de soutenir et conseiller les PME. Cette aide passe par l'octroi de facilités de paiement à nos clients", explique Max Fortpied, fondateur et partenaire de Fiscal Team.

Frais supprimés

La plateforme LITA.co a pris une autre initiative téléguidée par la crise qui la concerne, elle: elle a décidé de supprimer les frais qu'elle prélève habituellement sur chaque levée de fonds, pour soutenir les entreprises en cette période difficile.

92% des 1.500 prêteurs de Look&Fin ont répondu qu'ils souhaitent toujours placer leur épargne dans les PME, mais en échange d'une garantie.

De son côté, Look&Fin a sondé ses clients investisseurs, qui sont quelque 1.500. 92% d'entre eux ont répondu qu'ils souhaitent toujours placer leur épargne dans les PME, mais en échange d'une garantie totale (pour 57% des répondants) ou partielle (47%). Et 97% de ces prêteurs sont disposés à accorder aux emprunteurs des périodes de franchise (suspension des remboursements) de 6 mois à 5 ans.

La levée de fonds de Fiscal Team est entièrement assurée par la compagnie d'assurances Atradius, précise encore Look&Fin, ce qui répond à la préoccupation exprimée par les prêteurs.

Pourquoi pas une garantie publique?

Dans ce même cadre, la plateforme de crowdlending a pris contact avec les autorités, pour leur suggérer de créer une garantie publique à destination des particuliers qui prêtent de l'argent aux PME. "C'est en faisant converger toutes les forces existantes dans la chaîne de financement des entreprises, où les particuliers ont toute leur place, que nous pourrons donner tous les moyens à nos PME de repartir sur le chemin de la croissance", souligne dans le communiqué Frédéric Lévy Morelle, le fondateur de Look&Fin.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés