Les Bleus ont aussi perdu contre Warren Buffett

Berkshire Hathaway avait vendu une police d’assurance prévoyant le paiement d’indemnités dans le cas d’une victoire de la France à la Coupe du Monde...

Si l’élimination retentissante des Bleus mardi à la Coupe du Monde de football a désolé les supporters français, elle a par contre certainement réjoui Warren Buffett. Son conglomérat Berkshire Hathaway, très actif dans l’assurance et la réassurance, a en effet vendu une police d’assurance prévoyant le paiement d’indemnités dans le cas d’une victoire de la France à la Coupe du Monde. "Je pense que nous allons perdre dans les 30 millions de dollars si la France gagne", avait déclaré Warren Buffet lors d’une interview accordée en mars dernier à la télévision financière américaine CNBC. L’élimination de la France représente donc un joli gain pour l’oracle d’Omaha qui a empoché les primes sans devoir mettre la main au portefeuille.

Les filiales de Berkshire Hathaway acceptent régulièrement de couvrir des risques qui sortent de l’ordinaire. Le groupe a déjà assuré le risque d’annulation d’une compétition universitaire de basket-ball ainsi que le versement d’un million de dollars dans le cadre d’un concours sponsorisé par Pepsi-Cola. Des polices sont aussi conclues pour assurer les risques de catastrophes naturelles.

L’identité du client assuré contre une victoire de la France n’a pas été révélée. Mais les sociétés désireuses de couvrir les frais liés à une victoire des Bleus ne manquent pas. Le groupe de distribution Carrefour avait ainsi promis de rembourser les téléviseurs à écran plat dans le cas où la France remportait la Coupe du Monde. Si la finale avait été atteinte, Carrefour aurait remboursé la moitié du prix d’achat.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés