Publicité

Méga deal dans le secteur du paiement avec le rachat d'Afterpay

Jack Dorsey s'offre avec sa société Square l'australien Afterpay, spécialiste des paiements différés. ©REUTERS

La société du patron de Twitter, Square, active dans le paiement numérique, s'offre l'acteur australien du paiement différé pour près de 30 milliards de dollars.

Square, la société de paiement numérique dirigée par le patron de Twitter, Jack Dorsey, va acquérir le groupe australien Afterpay , spécialiste des paiements différés, pour un montant d'environ 29 milliards de dollars (plus de 24 milliards d'euros), créant ainsi un géant mondial des transactions en ligne.

Square exploite en effet déjà l'application mobile de paiement Cash App, qui compte 70 millions d'utilisateurs par an.

L'opération souligne aussi la croissance d'Afterpay, dont le titre a grimpé l'an dernier au fil de la crise du coronavirus qui a provoqué un recours massif au commerce en ligne.

Cette opération illustre la popularité d'un modèle commercial qui a bouleversé le secteur des crédits à la consommation, en prélevant une commission auprès des marchands en ligne pour proposer aux clients de ceux-ci des paiements en plusieurs fois sans frais, sans les vérifications bancaires spécifiques aux offres de crédit "classiques".

L'opération souligne aussi la croissance d'Afterpay, dont le titre a grimpé l'an dernier au fil de la crise du coronavirus qui a provoqué un recours massif au commerce en ligne.

92,65
dollars
Le rachat intégral d'actions opéré par Square valorise le titre d'Afterpay à 92,65 dollars.

Le rachat intégral d'actions opéré par Square valorise le titre d'Afterpay à 92,65 dollars, ont indiqué les deux entreprises dans un communiqué commun, alors que l'action de la firme australienne valait moins de 7,30 dollars début 2020.

Bonne pioche

Les fondateurs du groupe australien, Anthony Eisen et Nick Molnar, vont empocher chacun environ 1,8 milliard de dollars.

Le groupe chinois Tencent, qui avait déboursé l'an dernier 220 millions de dollars pour acquérir une participation de 5% dans Afterpay, devrait percevoir 1,24 milliard de dollars. "Nous avons construit notre entreprise pour rendre le système financier plus équitable, accessible et inclusif, et Afterpay a bâti une marque de confiance alignée sur ces principes", a dit Jack Dorsey dans un communiqué.

"Nous avons construit notre entreprise pour rendre le système financier plus équitable, accessible et inclusif, et Afterpay a bâti une marque de confiance alignée sur ces principes."
Jack Dorsey
Square

"Ensemble nous pouvons mieux connecter nos (…) écosystèmes afin de proposer des produits et services encore plus attrayants pour les marchands et les consommateurs, pour leur redonner le pouvoir", a-t-il ajouté.

Objectif USA

Afterpay, fondé en 2014, est en concurrence notamment avec le suédois Klarna, l'australien Zip et des nouveaux services proposés par le pionnier des paiements en ligne, PayPal.

Il propose par exemple une application qui permet d'"acheter et de payer plus tard" des petits achats via des versements réguliers. Contrairement à une carte de crédit, les utilisateurs n'ont pas à payer d'intérêts ou de frais d'adhésion et les plafonds de dépenses restent bas.

Cependant, ceux qui ne peuvent pas honorer leurs échéances de paiement se voient infliger des pénalités ( jusqu'à 25% du prix d'achat, avec un plafond de 68 dollars australiens, soit 42 euros par commande).

La majorité des revenus de la société proviennent de la facturation aux vendeurs des coûts de transaction.

D'après des personnes au fait du dossier, les discussions entre les deux entreprises ont débuté il y a plus d'un an.

Avec cette opération, Afterpay va disposer d'une vaste clientèle aux États-Unis, son principal marché cible.

D'après des personnes au fait du dossier, les discussions entre les deux entreprises ont débuté il y a plus d'un an et Square avait confiance dans le fait qu'il n'y aurait aucune offre rivale à la hauteur.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés