Publicité

Mozzeno permet aux investisseurs de se retirer avant terme

Frédéric Dujeux et Xavier Laoureux, les fondateurs de Mozzeno. ©Studio Dann

La fintech propose de racheter les titres avant échéance sous certaines conditions. C’est une première en Belgique.

La fintech belge Mozzeno, pionnière en matière de financement collaboratif pour les particuliers, permet depuis la mi-novembre aux investisseurs de sortir de leur placement avant terme.

La start-up propose désormais une nouvelle série de notes, soit des titres qui représentent une portion de prêt, qui pourront être rachetés avant échéance dans certaines conditions. Ce rachat peut porter sur la totalité ou une partie seulement des notes dont l’investisseur dispose dans une série.

La décision d’offrir cette possibilité de rachat intervient ainsi au même moment que celles d’étendre la durée des prêts à 84 mois maximum. Les investisseurs peuvent ainsi éviter que leurs fonds ne soient immobilisés trop longtemps.

Cette nouvelle disposition figurait dans les cartons de la fintech depuis un moment, et sa mise en œuvre a été accélérée par la crise sanitaire."Nous avons effectivement reçu plus de demandes dans ce sens au cours des derniers mois", explique Xavier Laoureux, CEO de Mozzeno. "Mais nous planchions là-dessus depuis un moment, cela permet de rassurer le client. De plus, c’est une première en Belgique."

La décision d’offrir cette possibilité de rachat intervient ainsi au même moment que celles d’étendre la durée des prêts à 84 mois maximum, contre 60 auparavant. Les investisseurs peuvent ainsi éviter que leurs fonds ne soient immobilisés trop longtemps.

C’est Mozzeno même qui rachète les notes, moyennant des frais, avant d’en émettre de nouvelles pour la durée résiduelle.

La fintech continue ainsi le développement de son modèle avec une gamme de produits plus large, qui doit lui permettre d’attirer d’autres types d’investisseurs et d’ainsi élargir sa communauté. Au printemps, elle avait aussi lancé des prêts non assurés, avec un taux plus intéressant, mais aussi un risque plus élevé.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés