Perquisitions chez une filiale de P&V

Private Insurer, la compagnie spécialisée dans la branche 23 acquise l'an passé par P&V, a fait l'objet de perquisitions. Plusieurs polices poseraient problème.

La rumeur courrait depuis un moment dans le microcosme des courtiers: la compagnie Private Insurer rencontrerait de gros problèmes depuis plusieurs mois. Le paiement ou l'annulation des contrats d'assurance-vie prennent énormément de temps et l'entreprise ne répond que rarement aux questions de ses clients.

Ce jeudi matin, des perquisitions ont eu lieu dans les bureaux de Private Insurer à Bruxelles. L'information a été confirmée par David Muréna, le CEO de l'entreprise. Il a indiqué que l'entreprise avait fourni les documents demandés par la justice. "Private Insurer souligne sa disponibilité pour collaborer pleinement à l'enquête", précise la compagnie. P&V ne commente pas l'affaire.

Ces difficultés semblent liées à toutes sortes d'irrégularités dans la gestion de certains contrats. Celles-ci ont été constatées par P&V après que la coopérative ait pris le contrôle de Private Insurer, dont elle avait annoncé l'acquisition fin 2019. Étant donné que ces ennuis concernent un nombre important de dossiers, P&V a fait appel au cabinet de consultance EY pour analyser les polices.

Spécialiste branche 23

Les produits de Private Insurer, une compagnie spécialisée dans la branche 23, sont venus via un réseau de courtiers. Ces dernières années, la société s'est profilée comme une plateforme "d'assurance sur mesure", via laquelle les investisseurs peuvent faire leur shopping parmi des centaines de fonds issus de dizaines de gestionnaires. Mais avec le temps, plusieurs produits se sont avérés nocifs pour les clients.

Avec le temps, plusieurs produits se sont avérés nocifs pour les clients.

Private Insurer est effectivement entré dans le giron de P&V en juin de l'année passée. Avec cette acquisition, l'assureur coopératif se renforçait sur le segment de la branche 23, où il n'était jusque là que très peu présent. En 2019, Private Insurer a encaissé quelque 85 millions d'euros en branche 23, contre 23 millions d'euros pour P&V.

Private Insurer a été fondée en 2004 et compte une vingtaine de collaborateurs. Depuis la reprise, l'entreprise est dirigée par Didier Muréna, qui a été longtemps actif chez Zurich Insurance.

Perquisitions chez Merit Capital

D'autres perquisitions ont par ailleurs eu lieu à Anvers au sein de la société Merit Capital. Le parquet bruxellois n'a cependant pas confirmé qu'il y avait un lien entre les deux opérations.

Le point d'attention serait un emprunt obligataire datant de 2007 relatif à un projet immobilier en Roumanie. L'émetteur n'aurait jamais remboursé les intérêts et le capital et plusieurs investisseurs demandent justice depuis plusieurs années maintenant.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés