Qover noue un partenariat avec BNP Paribas Cardif

Jean-Charles Velge et Quentin Colmant, cofondateurs de Qover.

L'insurtech belge s'allie à BNP Paribas Cardif pour proposer des assurances solde restant dû. C'est son premier partenariat avec une grande banque retail.

Petit à petit, Qover se construit un réseau avec de l'allure. La start-up bruxelloise, non contente d'avoir séduit la championne des néobanques Revolut, annonce ce jeudi un partenariat stratégique et à long terme avec BNP Paribas Cardif, la filiale du groupe français leader mondial dans l'assurance solde restant dû.

Avec un associé de cette ampleur, l'insurtech entend réaffirmer ses ambitions continentales. Si le partenariat s'avère fructueux, il est possible que l'assureur étende son partenariat au reste du continent. "Nous croyons qu'il s'agit du meilleur partenaire sur le marché de l'assurance solde restant dû, il était donc évident de les choisir pour ce produit", indique Quentin Colmant, cofondateur et CEO de Qover.

Futurs partenariats potentiels

L'assurance solde restant dû est un produit populaire en Belgique, étant donné le nombre de transactions immobilières, mais complexe.

C'est particulièrement vrai concernant les contraintes médicales liées au produit. Qover, dont le core business est de développer des technologies par lesquelles ses clients peuvent ajuster leurs produits d'assurance sur mesure, doit maintenant simplifier ce processus et offrir une expérience fluide aux clients de BNP Paribas Cardif.

"Nous serions ravis de travailler avec des grands acteurs tels que Belfius, KBC, ING, mais aussi avec les nouvelles néobanques telles que AION, NewB, etc."
Quentin Colmant
CEO de Qover

La fintech bruxelloise espère quant à elle que ce premier accord avec un géant bancaire retail en appelle d'autres. "La plupart des banques restent encore fortement figées dans un monde où elles veulent tout construire elles-mêmes", constate Quentin Colmant. "Néanmoins, on espère qu’un tel partenariat ouvrira de nouvelles opportunités et perspectives. Nous serions ravis de travailler avec des grands acteurs tels que Belfius, KBC, ING, mais aussi avec les nouvelles néobanques telles que AION, NewB, etc."

Axes de développement

Ce nouveau produit s'inscrit parfaitement dans l'axe de développement "PropTech" de Qover. Un segment où elle est déjà présente aux côtés d'Immoweb. "L'assurance solde restant dû est un produit parfait pour compléter notre offre", estime Quentin Colmant.

"Notre but est de devenir incontournable dans cinq domaines au niveau européen."
Quentin Colmant
CEO de Qover

Les ambitions de la start-up se déploient sur quatre autres segments: la mobilité, où elle travaille déjà avec Poppy et Cowboy, entre autres; les voyages; la gig economy, avec Deliveroo ou Wolt; et enfin les néobanques, où elle collabore avec Revolut. "Notre but est de devenir incontournable dans ces verticales au niveau européen", avance le CEO.

Pour atteindre ces objectifs, Qover a levé 20 millions d'euros de capitaux en avril dernier, notamment auprès de Prime Ventures, qui a déjà investi dans GlobalCollect et Takeaway.com.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés