Résultats en hausse pour Berkshire Hathaway

Warren Buffett s'est offert un bain de foule d'une heure à son arrivée à l'assemblée générale de Berkshire Hathaway, ce samedi. ©REUTERS

Berkshire Hathaway, le conglomérat piloté par Warren Buffett, tenait son assemblée générale ce samedi, devant des dizaines de milliers d'investisseurs et d'analystes. L'entreprise a connu un premier trimestre de bonne facture. Mais elle peine toujours à trouver de bons débouchés pour sa montagne de liquidités.

Le milliardaire américain Warren Buffett (dont vous pouvez lire l'interview ici) a ouvert ce samedi la traditionnelle assemblée générale de sa société Berkshire Hathaway par un bain foule dans sa ville natale d'Omaha, nichée au coeur de l'Etat rural du Nebraska."Bienvenue", a lancé M. Buffett à l'entame de cette grand-messe à laquelle assistent grands patrons, investisseurs et millionnaires venus du monde entier. Cette année, de nombreuses délégations chinoises ont fait le déplacement (l'AG de Berkshire en livestream, c'est ici).

Costume gris sur une chemise blanche et cravate rouge à pois, M. Buffett, 88 ans, a répondu à des questions de journalistes avant de se lancer dans un bain de foule de près d'une heure. Jouant la mascotte pour les produits vendus par les sociétés dont il est actionnaire - cannettes de Coca-Cola par exemple -, il a déambulé dans les allées d'un centre commercial de circonstance où l'on trouve de nombreux objets à son effigie. Un regard vers un groupe de femmes venues d'Inde expressément pour le voir, une pause pour un père et son fils qui crient son nom, un selfie gâché par les bras des agents de sécurité qui ont formé un cercle autour de lui, M. Buffett goûte avec plaisir les marques d'affection et d'admiration qui accompagnent chacun de ses pas.

©REUTERS

Pour l'approcher, les 20.000 personnes ayant réussi à obtenir le sésame donnant accès au site ont dû faire la queue à partir de 5h du matin.M. Buffett a répondu dans la journée, pendant plus de cinq heures, à des questions d'actionnaires, venus davantage ici pour l'écouter disserter sur les bons placements financiers à venir que sur les résultats de son entreprise.

Résultats en hausse

Le conglomérat a dégagé un bénéfice de 21,7 milliards de dollars au premier trimestre, grâce entre autres aux gains engrangés au travers de ses participations en actions. L'an dernier, Berkshire avait subi une perte de 1,14 milliard de dollars à pareille époque. Cette grosse variation du résultat s'explique notamment par l'obligation de comptabiliser les plus-values ou moins-values latentes dans le résultat. Une amélioration des performances au sein de Geico (assurance-auto) et de BNSF (transport ferroviaire) a contribué à une hausse de 5% du bénéfice d'exploitation de la société, l'indicateur que Warren Buffett considère comme le plus à même de refléter la performance de son entreprise.

1,7 milliard de dollars
Rachats d'actions
Berkshire Hathaway a racheté pour 1,7 milliard de dollars de ses propres actions au premier trimestre.

Les chiffres ne prennent pas en compte les résultats de Kraft Heinz, le géant alimentaire dans lequel Berkshire Hathaway détient une participation de 26,7%. Cela s'explique par le fait que les résultats audités de Kraft n'ont pas encore été publiés. Warren Buffett estime toujours qu'ils ont payé "trop cher" cette participation, mais il a estimé ce samedi que "l'entreprise continue de très bien se débrouiller sur le plan opérationnel". Berkshire détient des participations dans plus de 90 entreprises. Parmi celles-ci, le géant du commerce en ligne Amazon, dans lequel les gestionnaires de Berkshire "ont investi selon des principes liés à la valeur intrinsèque de l'entreprise ('value investing')", a souligné Warren Buffett ce samedi.

L'entreprise a aussi annoncé ce samedi qu'elle avait racheté pour 1,7 milliard de dollars de ses propres actions au cours du premier trimestre, ce qui reflète les difficultés rencontrées par l'entreprise basée à Omaha, dans le Nebraska, à faire bon usage de sa montagne de cash, qui s'élève à présent à 114,2 milliards de dollars (lire à ce propos l'interview de Warren Buffett). Warren Buffett et son bras droit Charlie Munger ont tous les deux laissé entendre que ce mouvement de rachat d'actions propres est susceptible de s'amplifier, mais pas à n'importe quel prix.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect