Un actionnaire refuse d'approuver les comptes d'un fonds Belfius

©Photo News

Un actionnaire du fonds d'épargne-pension Belfius Pension Fund High Equities a voté contre l'approbation des comptes annuels, une première pour le bancassureur public.

L'assemblée générale d'un fonds est le plus souvent une formalité qui voit les comptes annuels approuvés sans problème. Habituellement, aucun investisseur ne prend même la peine de s'y présenter. L'AG de Belfius Pension Fund High Equities du 17 mars n'est pourtant pas passée comme une lettre à la poste.

"Lors de cette assemblée, un actionnaire a posé plusieurs questions. Bien que nous lui avons fourni les réponses demandées au cours de la séance, celui-ci a néanmoins voté contre les propositions de l'assemblée générale. Pour cette raison, la majorité des voix n'a pu être atteinte", indique Belfius. Selon ses propres mots, la banque n'a jamais connu une situation pareille avec un fonds d'investissement auparavant.

Coûts hors de contrôle

Les questions de l'actionnaire concernaient notamment le taux de rotation élevé du fonds. Celui-ci a atteint quelque 200% en 2020, ce qui indique un degré élevé de changements de positions dans le fonds. Belfius a répondu que la crise provoquée par la pandémie et la forte correction sur les marchés avaient rendu une gestion flexible nécessaire. L'obtention d'un label de durabilité pour le fonds a ainsi engendré plus de changements que d'habitude.

6,57
%
Le poids des titres belges dans le Belfius Fund High Equities s'élève à 6,57%, ce que l'actionnaire récalcitrant déplore.

L'actionnaire a par ailleurs estimé que les coûts du fonds étaient trop élevés. Selon le bancassureur, les charges n'excèdent pas les maxima prévus dans le prospectus. Les coûts annuels du fonds s'élèvent à 1,35%, soit un taux un poil plus élevé que la moyenne des fonds d'épargne-pension (1,28%). L'investisseur s'est également plaint du poids limité des titres belges dans le fonds (6,57%). Belfius rétorque qu'il se protège ainsi face au risque de concentration, en diversifiant suffisamment le portefeuille.

Les comptes annuels devront dès lors être approuvés au cours d'une nouvelle assemblée générale, prévue par la loi.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés