Un nouveau visage pour les assurances

Hein Lannoy ©RV DOC

Hein Lannoy va succéder à Philippe Colle en tant que CEO d’Assuralia, la fédération du secteur belge de l’assurance. Détail piquant: Hein Lannoy a travaillé pour le gendarme du secteur financier, la FSMA.

Assuralia est au secteur des assurances ce que Febelfin est aux banques. Il représente les intérêts des compagnies d’assurances actives en Belgique. La fédération est dirigée par Philippe Colle, qui prendra sa pension dans quelques mois, depuis 2007. Assuralia a confié à un chasseur de têtes la mission de lui trouver un successeur, et ce sera donc Hein Lannoy.

Ce dernier a eu une longue carrière auprès de la FSMA. Il y a occupé différents postes de 1991 à 2014. En 2008, lors de la crise financière, il était un des porte-paroles de l’institution. Il a rejoint en 2014 le cabinet du ministre Kris Peeters (CD&V), alors ministre de l’économie, comme directeur de la cellule protection des consommateurs. Trois ans plus tard, il est devenu secrétaire général du Collège de supervision des réviseurs d’entreprises, une institution indépendante bénéficiant d’un soutien logistique de la FSMA.

Le changement d'orientation d’Hein Lannoy, c’est comme si le garde-forestier était devenu braconnier.

Le changement d'orientation d’Hein Lannoy, vu sa longue carrière auprès du régulateur, est notable. C’est comme si le garde-forestier était devenu braconnier. Mais Lannoy n’a plus eu de contacts, ces dernières années, avec le secteur des assurances, affirme une source. Hein Lannoy lui-même se refuse à tout commentaire.

Il n’est plus actif à la FSMA depuis fin septembre, et se trouve au milieu de la période de "cooling off" de six mois prévue par le code déontologique du gendarme financier en pareils cas. Il ne sera pas autorisé, dans les deux années à venir, à avoir un contact direct avec son ancien employeur ou à faire du lobby en lien avec les compétences de la FSMA.

A court ou moyen terme, la fédération bancaire Febelfin pourrait aussi rechercher un nouveau directeur général. Il y a quelques jours, Karel Van Eetvelt a annoncé son intention de créer un nouveau mouvement politique "radicalement innovant".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés