Vers une automatisation accrue des services de comptabilité

©Photo News

Caro, le nouvel outil comptable automatisé de CodaBox, offre aux clients de BNP Paribas Fortis une solution de numérisation des relevés de cartes de crédit.

BNP Paribas Fortis offre un nouveau service à ses clients professionnels. La banque a en effet conclu un accord avec CodaBox, filiale d'Isabel. Les quelque 60.000 clients professionnels de la banque et de sa filiale Fintro pourront désormais avoir accès au service d'automatisation des relevés de cartes de crédit. Un gain de temps, notamment pour leurs comptables qui ne devront plus courir après les documents et introduire les données manuellement.

"Nous avions une forte demande depuis longtemps, mais nous nous concentrions dans un premier temps sur nos services de facturation numérique."
Marie Costers
Directrice générale de CodaBox

Vers une numérisation accrue

Ce service, appelé Caro, a été lancé l'an dernier et est déjà disponible auprès de Crelan. Trois autres banques devraient suivre le mouvement dans les prochains mois. "Nous avions une forte demande depuis longtemps, mais nous nous concentrions dans un premier temps sur nos services de facturation numérique", explique Marie Costers, directrice générale de CodaBox.

Elle ajoute que les clients sont, en effet, demandeurs d'un service de comptabilité offrant davantage qu'une gestion des comptes. "Le Covid a accéléré la numérisation en cours."

2,4 millions
d'heures
Chaque année quelque 14 millions de relevés de cartes de crédit doivent être gérés soit 2,4 millions d'heures à rassembler, encoder, rappeler le client pour des documents manquants.

Potentiel

Selon CodaBox, la Belgique compte 1 million d'entreprises, avec en moyenne 1,2 carte de crédit par entreprise. Chaque année, quelque 14 millions de relevés de cartes de crédit doivent être gérés, soit 2,4 millions d'heures à rassembler, encoder, rappeler le client pour des documents manquants.

Avec Caro, ces relevés seront transmis électroniquement et automatiquement dans le logiciel de comptabilité. Si le logiciel ne le permet pas, les comptables recevront une solution provisoire sous la forme d’un PDF.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés