BePark lève 3 millions d'euros pour s'étendre

©Document BePark

Devenir un acteur "prépondérant" du marché de la mobilité en Europe, telle est l’ambition de BePark, qui s’arme financièrement pour les prochaines étapes de sa croissance.

Le gestionnaire belge de parkings non publics annonce ainsi son intention de lever 3 millions d’euros auprès d’un fonds luxembourgeois. C’est exactement le montant des investissements prévus d’ici 2021.

"Cette levée de fonds a pour but de doter la société des moyens financiers nécessaires pour lui permettre de renforcer et étoffer son offre de services de mobilité et son empreinte géographique", lit-on dans un communiqué. Les marchés belge et français sont visés, mais de nouveaux marchés ne sont pas exclus dans les prochaines années, surtout dans les pays limitrophes. La société précise en effet que jusqu’ici, la croissance a été organique et autofinancée. "Plus qu’une levée de fonds de nécessité (pour combler des cash flows négatifs), il s’agit en réalité d’une levée de fonds d’opportunité qui intervient à un moment où la maturité de la vision de BePark rejoint celle de ses clients et partenaires."

Outre la croissance géographique, BePark vise aussi la recherche de nouvelles solutions IT pour ses clients et le développement de ses parkings en véritables "hubs de mobilité". Il est ainsi question de bornes de rechargement pour véhicules électriques et de partenariats avec des sociétés de livraison "de dernier kilomètre" (distribution finale).

BePark, c’est déjà 350 parkings et 15.000 places de parking sous gestion dans les grandes villes belges et françaises. Le groupe n’est toutefois jamais propriétaire des murs.

La société emploie désormais 28 personnes et affiche un chiffre d’affaires en croissance annuelle de 50%.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect