Le Belge est peu sensible au Black Friday

©Anadolu Agency

Une étude conduite par l’agence IPG Mediabrands trouve que 49% des Belges hésitent encore à se laisser tenter par les promotions du Black Friday. Cette année, l’événement aura lieu le 29 novembre.

Ce phénomène commercial issu des Etats-Unis trouve peu à peu sa place en Europe. La Belgique ne déroge pas à la règle puisque, d’après l’étude, près de 94% des consommateurs belges en ont déjà entendu parler et 80% des sondés sont familiers avec le concept.

D’après Noelle Stevens, trade marketing director chez IPG Mediabrands, "le phénomène est largement connu et pourtant, nous sentons un certain calme, pour ne pas dire opportunisme de la part des consommateurs belges". Il est vrai que, parmi les 1.000 Belges interrogés pour mener l’enquête à bien, l’agence a pu observer que seul un quart d’entre eux déclaraient avoir l’intention ferme de bénéficier de promotions à l’occasion du Black Friday. C’est plus (32%) pour la tranche des 18-34 ans.

Idéalement positionné dans le calendrier, à la veille des fêtes de fin d’année, le Black Friday vise à attirer le chaland en quête de cadeaux à faire ou à s’offrir. Parmi les produits les plus prisés lors de l’événement, les vêtements (47%) suscitent le plus grand intérêt des répondants. Ils sont suivis par les livres, les jeux vidéo, les produits de beauté et le matériel HI-FI. IPG Mediabrands relève aussi une propension à la consommation lors du Black Friday plus marquée chez les francophones que chez les néerlandophones du pays.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect