Le fonds du groupe Frère achète l'entreprise de détachement TMC

©ANP XTRA

Le fonds d’investissement Ergon du groupe Frère a repris l’entreprise néerlandaise TMC, spécialisée dans le détachement des travailleurs.

TMC est une entreprise de détachement, active principalement dans les secteurs techniques et technologiques. Elle met à la disposition de ses clients des spécialistes SAP, des ingénieurs et d’autres techniciens très qualifiés. Les entreprises ont recours à ces profils principalement parce qu’ils sont flexibles, jeunes (en général) et très qualifiés. En 2017, le secteur du détachement chez nos voisins du nord a représenté un chiffre d’affaires de 6,2 milliards d’euros.

La société TMC était cotée sur Alternext Amsterdam jusqu’en 2012. Cette année-là, le fonds d’investissement Gilde l’a retirée de la bourse après l’avoir rachetée pour 69 millions d’euros. Certains de ses actionnaires et dirigeants de l’époque sont entrés alors dans la nouvelle structure faîtière de TMC.

115 millions €
Cette année, TMC vise un chiffre d’affaires d’au moins 115 millions d’euros.

Dans le cadre du rachat actuel par Ergon, il est prévu que le fondateur Thijs Manders reste actionnaire, tout comme le cofondateur Jan van Rijt et le Belge Emmanuel Mottrie, qui est le CEO de l’entreprise depuis l’an dernier. L’opération n’est cependant pas encore bouclée complètement. Les autorités néerlandaises de la concurrence (ACM) doivent encore l’approuver, tout comme le conseil d’entreprise de TMC.

Le groupe d’Eindhoven a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 86 millions d’euros, généré pour deux tiers aux Pays-Bas et pour le reste dans les pays suivants: Belgique, France, Italie, Espagne, Suède mais aussi États-Unis, Canada et Dubaï. Cette année, TMC table sur des ventes comprises entre 115 et 120 millions d’euros.

TMC est la première participation d’Ergon IV, le quatrième fonds de l’équipe Ergon. Ce dernier a levé récemment 580 millions d’euros, un montant largement supérieur à l’objectif initial de 500 millions. Le quatrième de la série a ainsi une envergure près de quatre fois supérieure au premier. SiennaCapital, le pôle de private-equity de GBL, a investi 200 millions d’euros dans Ergon IV, ce qui lui confère une participation de quelque 30%. C’est la première fois que la famille Frère possède moins de 50% des actions d’un fonds Ergon. Le reste des capitaux a été collecté auprès d’une série de riches familles, gestionnaires de patrimoine, assureurs et fondations. Plus de la moitié du capital est dans les mains d’investisseurs ou d’entrepreneurs familiaux. L’activité d’Ergon est largement européenne, à travers des bureaux au Benelux, en Italie, en Allemagne, en France et en Espagne. TMC est la deuxième participation néerlandaise du groupe belge, à côté de l’éditeur de livres de jeux Keesing Media Group. Keesing est l’ancienne filiale de livres ludiques (mots croisés, fléchés, etc.) du Telegraaf Media Groep et la principale maison d’édition de ce type de magazines en Europe.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect