Protection Unit, le nouvel œil attentif du Sporting d'Anderlecht

©Photo News

Protection Unit vient de signer un contrat avec le Sporting d’Anderlecht. La société, cinquième acteur du marché du gardiennage, est en pleine croissance. L’an passé, elle a engagé 400 nouveaux collaborateurs.

Le club d’Anderlecht mise depuis le début de cette saison sur les services d’un Liégeois. Pas pour sortir de la crise actuelle que le club traverse sur le terrain mais pour assurer sa sécurité. Protection Unit, une entreprise spécialisée dans le gardiennage, vient de signer un contrat avec le club pour au moins trois ans. Cette nouvelle collaboration n’est pas une première dans le monde du sport pour l’entreprise fondée il y a tout juste dix ans. Le Beerschot, l’Union Saint-Gilloise ou encore le Standard de Liège font déjà partie des clients de la société de gardiennage.

800
En 2018, la société a doublé son nombre de collaborateurs passant de 400 à 800 travailleurs

Ces collaborations sportives sont devenues importantes pour l’entreprise. "La sécurité dans les stades de football est devenue l’une de nos marques de fabrique", explique d’ailleurs Samuel Di Giovanni, CEO de Protection Unit. Ce week-end, la société de gardiennage assurera également la protection sur le Grand Prix de Formule 1 à Spa-Francorchamps pour lequel 400 gardiens seront réquisitionnés.

Outre le sport, l’entreprise s’est également spécialisée dans le gardiennage des festivals de musique, notamment pour les Ardentes et Pukkelpop. Bien que très visible, l’événementiel reste toutefois minoritaire dans l’activité du groupe. "Nous avons commencé par ce marché spécifique avant de nous diversifier de plus en plus. Nous assurons désormais tous les services de gardiennage possibles à l’exception du transport de fonds. Aujourd’hui, l’événementiel ne correspond plus qu’à 15% de notre activité", explique encore le patron.

En quelques années, l’entreprise est devenue un important acteur du secteur. "Nous sommes aujourd’hui le cinquième acteur en taille dans le secteur du gardiennage en Belgique", explique Samuel Di Giovanni. En un an, la société a notamment doublé son nombre de collaborateurs passant de 400 à 800 travailleurs. "Au vu de notre croissance rapide et des projets en cours, notre ambition est de faire partie du top 3 dans les prochaines années", ajoute encore le responsable. Protection Unit prévoit encore d’engager au moins une cinquantaine de personnes d’ici la fin de cette année.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect