Trimestre conforme aux attentes pour bpost, l'action s'envole

Koen Van Gerven: "Les nouveaux contrats signés par Radial durant le premier semestre sont supérieurs aux attentes." ©BELGAPLUS

Les points négatifs étaient attendus: le volume de courrier domestique continue de fondre et Radial continue de porter le poids du passé. Mais un mieux apparaît du côté du commercial chez Radial. Et bpost confirme ses perspectives pour l'ensemble de l'année. L'action s'envolait de 10% en matinée.

Bpost a réalisé un chiffre d’affaires de 935,7 millions d’euros au deuxième trimestre de cette année, en hausse de 0,8%. La hausse provient de l’augmentation de l’activité colis et logistique en Europe et en Asie (+18 millions d’euros), avec une forte croissance des volumes dans les colis en Belgique et aux Pays-Bas (+17,7%). La vente du bâtiment Centre Monnaie à Bruxelles a également soutenu la progression des revenus. Ces effets positifs ont été partiellement compensés par la baisse du volume du courrier domestique (-13,5 millions d’euros) et par le recul attendu des activités de Radial en Amérique du Nord (-11,2 millions).

9,4%
.
Dans la division Mail & Retail, la diminution du volume sous-jacent du courrier a atteint 9,4%.

Dans la division Mail & Retail, la diminution du volume sous-jacent du courrier a atteint 9,4%. Elle est due notamment au courrier transactionnel, en raison de la substitution électronique. Le chiffre d’affaires de la division s’est contracté de 1,8% à 521,4 millions.

L’activité colis en Europe et en Asie a vu son chiffre d’affaires augmenter de 5,6% à 201,4 millions. Le développement de l’e-commerce explique les bons chiffres enregistrés en Belgique et aux Pays-Bas.

Radial: du moins et du plus

En Amérique du Nord, les revenus ont reculé de 4,7% à 239 millions d’euros, ce qui s’explique par l’impact de l’attrition des clients de la filiale Radial et d’une révision des prix. Côté positif, bpost relève le bon développement commercial de Radial, qui s’est traduit par une valeur contractuelle totale supérieure à l’objectif pour l’année entière.

51,5%
.
Le résultat net de la société mère bpost s’est inscrit en recul de 51,5% à 40,1 millions contre 82,6 millions (normalisés).

En termes de résultats, tout cela s’est traduit par un bénéfice d’exploitation (Ebit) publié de 101,8 millions sur le trimestre et par un Ebit normalisé de 107,5 millions (-0,7%). Le résultat net du groupe s’est contracté à 63,4 millions contre 68,1 millions douze mois plus tôt, et à 68,6 millions contre 72,9 millions en normalisé.

Le résultat net de la société mère bpost s’est inscrit en recul de 51,5% à 40,1 millions contre 82,6 millions (normalisés).

Premier semestre

Sur le premier semestre, le groupe bpost a réalisé un chiffre d’affaires normalisé de 1,842 milliard, en repli de 0,1%. Il a dégagé sur les six mois un Ebit de 203,3 millions (-7,8%) et un résultat net de 123,7 millions (-13,2%).

Prévisions

Bpost "est en bonne voie pour atteindre (son) objectif pour l’année complète", souligne le CEO Koen Van Gerven dans le communiqué. Le groupe vise un chiffre d’affaires annuel stable par rapport à 2018, ventes de bâtiments inclues, et un Ebit normalisé de plus de 300 millions. Il prévoit de distribuer un dividende équivalent à au moins 85% des résultats BGAAP de la société mère. A noter que dans ses perspectives pour l’année entière, le groupe a revu ses attentes de déclin sous-jacent des volumes de courrier domestique "jusqu’à -9%", contre -7% auparavant.

"En Amérique du Nord, nos activités bénéficient d’une bonne dynamique commerciale, alors que l’attrition des clients préexistants de Radial et la révision des prix de 2018 ont continué à peser sur la performance du secteur Parcels & Logistics."
Koen Van Gerven
CEO de bpost

"En Amérique du Nord, nos activités bénéficient d’une bonne dynamique commerciale, alors que l’attrition des clients préexistants de Radial et la révision des prix de 2018 ont continué à peser sur la performance du secteur Parcels & Logistics", a encore déclaré Koen Van Gerven. "Les nouveaux contrats signés par Radial durant le premier semestre sont supérieurs aux attentes et prometteurs pour l’avenir."

Bpost signale que l’agence de notation S&P a confirmé sa note à long et court termes au niveau actuel de A/A-1, avec des perspectives stables.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect