Une factrice trop reconnaissable: bpost attaque le Vlaams Belang

La veste et la casquette rouge/bleu/gris de bpost sont jugées trop reconnaissables sur le clip du Vlaams Belang. ©Photo News

Le Vlaams Belang a diffusé un clip pour promouvoir la distribution de drapeaux flamands à domicile. L'opérateur postal réclame le retrait des images montrant une factrice par trop reconnaissable.

Douze secondes qui font la différence. Une jeune factrice, revêtue d'une veste et d'une casquette aux couleurs rouge/bleu/gris par trop reconnaissables, sillonne villes, campagnes et plages de Flandre, un paquet d'enveloppes sous le bras. Chacune de ces enveloppes, dûment estampillées Vlaams Belang, est déposée dans les boîtes aux lettres. Elle contient un drapeau flamand, un petit cadeau offert par le parti d'extrême-droite à l'occasion de la fête de la Communauté flamande, le 11 juillet.

Ce clip d'une minute a été diffusé sur les réseaux sociaux et sur le site du Vlaams Belang. A priori pas de quoi fouetter un chat. Omniprésent sur la toile, le parti présidé par Tom Van Grieken est coutumier de ces petits clips, musicaux et autres, destinés à attirer le chaland. Sauf qu'ici, l'uniforme porté par une figurante suscite une poussée d'urticaire du côté de la Place de la Monnaie.

L'opérateur postal a été informé le 11 juin dernier de la diffusion de ce clip vidéo. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les premières images ont fait tiquer les responsables de bpost . L'entreprise, qui n'avait pas été sollicitée au préalable, affirme n’avoir pas donné son accord à l’utilisation de son image et de sa marque pour la diffusion de ce film.

Politiquement neutre

"En tant qu’entreprise politiquement neutre, bpost ne peut pas accepter l’utilisation de sa marque et de son uniforme par un quelconque parti politique. L’entreprise a donc immédiatement pris contact, par mail et courrier, avec le parti en question pour demander l’arrêt de cette campagne, à tout le moins la suppression des passages dans lesquels apparaît une actrice portant l’uniforme de bpost", précise l'entreprise.

"Bpost, politiquement neutre, ne peut accepter l’utilisation de sa marque par un quelconque parti."
bpost

Mais le Vlaams Belang est resté muet et a continué de diffuser le clip litigieux sur son site et sur les médias sociaux. Les responsables de bpost ont alors décidé de se tourner vers la justice en intentant une action en cessation (équivalent à un référé) contre le parti d'extrême-droite devant le tribunal de l’Entreprise de Bruxelles. L'entreprise estime en effet que cette initiative porte atteinte à ses droits en matière de propriété intellectuelle et de droit d’auteur.

"Ce faisant, bpost suit la procédure habituelle mise en oeuvre lorsqu’elle est confrontée à une utilisation abusive et non-autorisée de ses marque et uniforme", précise l'opérateur postal.

L'affaire a été plaidée ce jeudi matin au rôle néerlandophone du tribunal de l'Entreprise. Ce dernier devrait rendre son jugement au plus tôt en début de semaine prochaine.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés