Amazon déçoit avec ses prévisions, l'action baisse

©EPA

Le géant Amazon a publié un quatrième trimestre meilleur que prévu, dopé par le "cloud", mais ses prévisions déçoivent les investisseurs. Le titre reculait de plus de 5% à la clôture de Wall Street.

Amazon a publié des résultats meilleurs que prévu ce jeudi, avec notamment un bénéfice net dopé par le "cloud", mais ses prévisions pour début 2019 ont été jugées trop timides. A Wall Street, le titre perdait plus de 5% à la clôture.

 Amazon Web Services (AWS), les activités de "cloud" du groupe et véritable vache à lait du géant technologique, a rapporté davantage que prévu par les analystes, avec 7,4 milliards de chiffre d'affaires trimestriel (+45%). Surtout, son bénéfice opérationnel a grimpé en flèche, à 2,17 milliards de dollars (+60%).

72,38
milliards
Le chiffre d'affaires au quatrième trimestre a progressé de 19,7% à 72,38 milliards de dollars, un chiffre supérieur au consensus moyen de 71,87 milliards, grâce à des ventes robustes pendant la période des fêtes comprenant le Black Friday.

Amazon est leader du marché, devant Microsoft et Google. Ces performances dans cette activité porteuse et bien plus rentable que la vente en ligne, ont permis au groupe américain de dégager un bénéfice net total en hausse de près de 65% à 3 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros) au dernier trimestre 2018.

Le bénéfice par action est ressorti à 6,04 dollars, au-dessus des attentes des analystes grâce à des ventes robustes pendant la période des fêtes, de même que le chiffre d'affaires total trimestriel, qui progresse de 20% à 72,4 milliards de dollars (63,2 milliard d'euros). Mieux que prévu aussi sur l'ensemble de l'année 2018: avec un chiffre d'affaires de 232,9 milliards de dollars (+31%) et un bénéfice net de 10,1 milliards, multiplié par plus de trois par rapport à 2017. Par action, le bénéfice ajusté, à 20,14 dollars, est meilleur qu'attendu.

En revanche, les prévisions pour le premier trimestre 2019 sont inférieures à ce qu'espéraient les marchés. Amazon anticipe notamment des ventes situées entre 56 et 60 milliards de dollars, affectées par la hausse du billet vert. Les analystes comptaient jusqu'ici en moyenne sur 61 milliards de dollars.

Amazon continue de croître et d'investir massivement, notamment dans les domaines des données et de l'intelligence artificielle, mais rencontre des difficultés, notamment sur les marchés hors des Etats-Unis.

Le groupe a ainsi commencé à retirer toute une série de produits de son site en Inde pour se plier à la nouvelle réglementation de ce pays, qui entre en vigueur ce vendredi et interdit aux distributeurs de vendre des produits de sociétés dans lesquelles ils ont des parts.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés