Bea Ercolini lance le cercle féminin Beabee

©Thomas De Boever

L’ex rédac-chef d’Elle Belgique inaugure mardi à Bruxelles Beabee, un cercle féminin destiné à "muscler son cerveau et son réseau".

Un an après son départ la rédaction en chef d’Elle Belgique, Béa Ecolini rebondit dans le petit monde des cercles d’affaires. Elle lance ce mardi avec son associée, Dominika Herzig, Beabee, un cercle dédié aux femmes. Encore un business club dans un marché déjà très encombré? "Non, répondent ses fondatrices, ce n’est pas un cercle d’affaires stricto sensu. Notre but est de permettre aux femmes d’élargir leurs réseaux professionnel mais avec une dimension services qui n’existe pas toujours dans d’autres cercles." Bref, comme on peut le lire sur sa page Facebook: "muscler son cerveau et son réseau."

10 heures
Les membres bénéficieront de 10 heures de mentoring afin de les accompagner dans le développement de leur carrière.

Leur association est le fruit d’une rencontre orchestrée sous l’égide de Loubna Azghoud, coordinatrice de "Women in Business", plateforme de l'entrepreneuriat féminin à Bruxelles. Si la figure de Béa Ercolini est bien connue – femme de médias et féministe engagée – celle de son associée l’est beaucoup moins. D’origine polonaise, mariée à un Belge, Dominika Herzig est une entrepreneuse qui a notamment travaillé dans le secteur du retail en Afrique du Sud et dont la famille est à la tête d’un vignoble dans le Bordelais. Les deux femmes se complètent bien. La première est une femme de réseau et de médias, la seconde incarne le côte entrepreneurial et business. "Notre but est d’aider nos membres à résoudre leurs problèmes professionnels mais aussi d’ordre privé", résume Béa Ercolini. Les membres bénéficieront, par exemple, de 10 heures de mentoring afin de les accompagner dans le développement de leur carrière. "Notre cercle est féminin, mais pas féministe", précise Dominika Herzig. Autrement dit, le cercle encouragera, par exemple, l’entrepreneuriat au féminin et la place des femmes dans l’entreprise, mais ce sera pas son objectif ultime

Le concept est d’abord basé sur sa localisation, avenue Louise à Bruxelles, dans une bel immeuble propriété de la société immobilière Topos qui exploite des espaces de coworking dans des hôtels de maître bruxellois. Celle-ci a mis gracieusement 200m² à la disposition du nouveau cercle. On y trouve un salon, une bibliothèque, des espaces de travail de quoi se restaurer – sainement et en vitesse – ainsi qu’une… "beauty room" permettant aux membres de se refaire une beauté pour un rendez-vous ou une soirée. Pour certaines activités (lunch, dîners), les membres auront aussi accès au "345 Louise" hôtel particulier situé à deux pas de là et qui abrite un restaurant privé.

Béa Ercolini lance avec son associée Dominika Herzig un cercle dédié aux femmes: Beabee. ©Thomas De Boever

Précisément, côté activités, au nombre de quatre par mois, Beabee veut aller au-delà du traditionnel déjeuner-conférence en proposant une programmation embrassant l’ensemble de la journée. Le matin, un petit déjeuner à thématique business orientation PME avec le témoignage d’un entrepreneur. Le midi des déjeuners avec des personnalités qui font l’actu (écrivain, journalistes, artistes…), dans la lignée des "Midi du Elle" qu’animait Béa Ercolini. En fin d’après-midi, des workshops dédiées à des problématiques de la vie quotidienne (santé, enfants…): "C’est ce que j’appelle les pages pratiques dans un magazine", sourit Béa Ercolini. Le soir se voudra plus glamour avec l’organisation de dîners réunissant une trentaine de convives – y compris des hommes – avec là aussi une personnalité. Parmi les premières invitées à ces activités figurent, le Prix Nobel de la Paix 2003 Shirin Ebadi, l’écrivaine Sophie Fontanel, la psychothérapeute Esther Perel, la créatrice de sacs à main Clio Goldbrenner, la créatrice de bijoux Emilie Duchêne, etc.

A noter que les cotisations ont été pensées selon le profil des membres: créatrice de start-up, duo mère-fille, familles… Comptez en moyenne 500 euros par personne par an. L’objectif est de capter un millier de membres dans les trois années à venir.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés