Bénéfice en hausse de 159% pour Econocom

Jean-Louis Bouchard, CEO d'Econocom ©Lieven Van Assche

Econocom affiche en 2017 un bénéfice net de 86,4 millions d'euros, soit un bond de 159% dû à un fort effet de base.

Le groupe franco-belge de services informatiques Econocom note en 2017 un bénéfice net de 86,4 millions d'euros, une hausse de 159% dû à un fort effet de base. Hors éléments non récurrents et effets d'amortissement, le bénéfice net s'est inscrit en hausse de 13,8% à 94,5 millions d'euros, tandis que le chiffre d'affaires sur la période a grimpé de 17,5% à 2,98 milliards d'euros.

"Le marché de la transformation digitale est porteur et nous pensons que nous avons quelques atouts pour aller plus vite que nos concurrents."
Galliane Touze
Secrétaire générale d'Econocom

Le résultat net par action, part du groupe, ressort à 0,41 euro, en progression de 5,3% sur 2016, malgré la scission par deux des actions d'Econocom. Econocom anticipe pour 2018 une poursuite de ses bons résultats commerciaux, prévoyant une "croissance organique supérieure" à celle de son marché des entreprises de services informatiques.

"Le marché de la transformation digitale est porteur et nous pensons que nous avons quelques atouts pour aller plus vite que nos concurrents", a déclaré Galliane Touze, la secrétaire générale d'Econocom. Parmi ces atouts, le groupe compte notamment sur sa "capacité à faire des offres transversales" sur ses trois métiers, les services, la location et la distribution de matériels informatique.

Projets de modernisation

"Nos métiers de la location ont aussi une dynamique propre et se diversifient", a indiqué Touze, en mentionnant par exemple les développements de "projets de modernisation" qui ne sont pas purement informatiques. "Dans le monde de la distribution, on est capable de financer des projets qui sont plus logistiques", comme "la chaîne de froid de grands distributeurs", car ce sont des "actifs extrêmement connectés aux systèmes d'information" des entreprises.

"Dans le monde du médical, nous avons aussi des projets d'accompagnement de la transformation numérique des grands hôpitaux et on est amenés à financer un certain nombre d'actifs."
Galliane Touze

"Dans le monde du médical, nous avons aussi des projets d'accompagnement de la transformation numérique des grands hôpitaux et on est amenés à financer un certain nombre d'actifs" comme des équipements de blocs opératoires qui sont de plus en plus basés sur le numérique et la robotique de précision, a-t-elle expliqué.

Econocom emploie 10.500 personnes et réalise l'essentiel de son chiffre d'affaires en Europe de l'Ouest, dont environ 50% en France. Il est également très implanté dans le Benelux, en Espagne et en Italie. Dans le cadre de son nouveau plan stratégique annoncé à l'automne, le groupe prévoit notamment "de renforcer ses activités en Angleterre et en Allemagne qui sont évidemment des pays incontournables, et dans lesquels on est déjà présent à travers nos activités de location", a indiqué Galliane Touze.


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content