Bpost délocalise 200 emplois en Inde

©Photo News

L'opérateur postal va délocaliser en Inde les tâches de 200 informaticiens. Les syndicats ont violemment réagi.

Bpost va se séparer de 200 informaticiens consultants et délocaliser leurs tâches, dès le mois prochain, en Inde, ressort-il d'une communication interne qu'ont pu consulter De Standaard, Het Nieuwsblad et Het Belang van Limburg. 

Des rumeurs circulaient sur cette délocalisation depuis pas mal de temps mais la direction les avait toujours démenties. On sait désormais que des contrats ont été signés avec les sociétés indiennes Infosys et Tata Consultancy afin qu'elles développent toutes les nouvelles applications. Ces deux entreprises sont "renommée et de calibre mondial ayant déjà fait leurs preuves au niveau international et auprès d'autres grandes sociétés belges" explique bpost.

Pourquoi ce choix?

1) Des difficultés croissantes à trouver des collaborateurs qualifiés en Belgique, "ce qui crée un fossé en termes de compétences". Ces dernières années, Bpost travaillait, en matière d'ICT, avec une équipe centrale de plus de 200 collaborateurs internes, auxquels s'ajoutaient l'expertise de freelances mis à disposition par plus de 100 fournisseurs. Mais "nous avons estimé que cette façon de travailler n'était plus viable à long terme", explique Bpost dans un communiqué.

2) L'"importante rotation des freelances" puisque "plus de 50% des ressources actuellement sous-traitées travaillent depuis moins d'un an dans l'entreprise". Dès lors, "l'intégration harmonieuse d'un nombre élevé de freelances n'est pas optimale", estime l'entreprise publique.

Cris syndicaux

Les syndicats ont violemment réagi, estimant "honteux" qu'une entreprise qui peut faire une offre de 2,55 milliards sur la poste néerlandaise délocalise son département ICT dans un pays à bas salaire.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés