De gros clients de bpost délaissent les lettres papier

©BELGA

Les particuliers ne sont pas les seuls à se détourner des boîtes aux lettres: Proximus comme les SPF Finances et Justice réduisent leurs envois papier. Avec un impact sur les chiffres de bpost.

Les Belges envoient de moins en moins de lettres papier. Bpost a annoncé la semaine dernière qu’au 1er trimestre, la diminution du volume de courrier domestique a atteint 6,6%. La fonte de son core business oblige l’opérateur à se réinventer, mais pèse entre-temps sur ses résultats. Mais quelle part du recul est due aux grands clients de bpost?

Parmi ses principaux clients, la société cotée compte deux Services publics fédéraux, les SPF Finances et Justice, ainsi que de grandes entreprises des télécoms, de la banque et l’assurance, ainsi que des entreprises de services aux collectivités (énergie, eau). Plusieurs d’entre eux ont décidé de réduire leurs envois de courrier.

Proximus, EDF Luminus et deux SPF ont fort réduit leurs envois.

C’est le cas de l’opérateur Proximus et de l’énergéticien EDF Luminus, qui encouragent leurs clients à opter pour la facturation électronique pour réduire leur empreinte écologique. C’est aussi le cas du SPF Finances, qui encourage les échanges digitaux avec les consommateurs: ses courriers sont revenus de 25,8 à 21,9 millions d’envois l’an dernier. Quant au SPF Justice, il a réuni depuis le 28 mars en un seul courrier l’envoi du PV et celui de l’amende: cela fera 3,5 millions de lettres en moins sur un an.

Et ce courant devrait encore prendre de l’ampleur dans le futur.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n