Deliveroo s’associe au belge Tapio pour compenser son empreinte carbone

Deliveroo s'engage à ne pas répercuter sur ses prix les frais liés à la compensation de son empreinte carbone. ©REUTERS

Deliveroo a choisi Tapio, une petite start-up belge, pour l'aider à compenser son empreinte carbone. Ce sera fait via des projets au Kenya.

Lorsque vous commandez un plat sur Deliveroo, la plupart des livraisons se font à vélo (plus de 75%), pourtant l'entreprise a constaté une augmentation de son empreinte carbone au cours des derniers mois. C'est principalement dû à l'augmentation importante du nombre de commandes en cette période de crise sanitaire.

Pour trouver une réponse à cette problématique environnementale, la filiale belge de la société internationale s’est tournée vers une start-up locale: Tapio. La jeune pousse a développé une plateforme de gestion de stratégie carbone pour les sociétés soucieuses de leur empreinte écologique.

"En compensant les émissions de nos livraisons pour l'année 2021, les livraisons de notre entreprise seront neutres en carbone, sans frais pour nos partenaires restaurateurs ou nos clients."
Rodolphe Van Nuffel
Porte-parole de Deliveroo Belgique

Tapio vient aussi de clôturer une levée de fonds de 500.000 euros. Pour l'occasion, elle s’est entourée de plusieurs business angels et autres acteurs habitués du monde des start-ups et de la finance. Parmi eux: Harold Mechelynck, fondateur d’Ogone (qui a notamment soutenu Cowboy); Vincent Vliebergh, investisseur dans le développement durable; GoGreen Capital, un fonds d’investissement durable; ou encore CO2logic, un pionnier dans la consultance environnementale.

Les émissions compensées par des projets au Kenya

Avec ce partenariat, Deliveroo Belgique va compenser toutes les émissions de ses livraisons en 2021. "En compensant les émissions de nos livraisons pour l'année 2021, les livraisons de notre entreprise seront neutres en carbone, sans frais pour nos partenaires restaurateurs ou nos clients.  C'est une étape importante pour Deliveroo, mais nous savons qu'il reste beaucoup à faire", détaille Rodolphe Van Nuffel, porte-parole de Deliveroo Belgique.

Deliveroo devient la première plateforme de livraison de repas en Belgique à devenir 100% neutre en carbone pour ses livraisons.

Concrètement, Deliveroo va acheter des compensations carbone à la start-up qui s’occupe de les mettre en œuvre avec ses partenaires. Ces compensations CO₂ serviront notamment à financer des cuisinières écologiques au Kenya pour les familles les plus vulnérables. Ce projet permettra également de réduire les émissions de gaz nocifs et la déforestation au Kenya.

Deliveroo s’assure ainsi un leadership sur le sujet puisqu’elle sera la première plateforme de livraison de repas en Belgique à devenir 100% neutre en carbone pour ses livraisons.

Au-lieu de compenser, Deliveroo ne devrait-il pas réduire ses émissions? "Nous réduisons nos émissions en promouvant le vélo. L'avenir c'est évidemment de réduire, en attendant nous compensons", nous répond Rodolphe Van Nuffel.

Une impulsion qui vient aussi des consommateurs

Au-delà de l’angle écologique, Deliveroo tente aussi de répondre à une préoccupation croissante des consommateurs belges qui attendent davantage d'actions de la part des entreprises pour protéger l'environnement.

75%
des belges
Trois Belges sur quatre attendent de chaque entreprise qu'elle prenne des mesures pour réduire son empreinte écologique.

Une étude récente de InSites Consulting, commandée par la fédération professionnelle Comeos, a montré que 75% des personnes interrogées attendent de chaque entreprise qu'elle prenne des mesures pour réduire son empreinte écologique.

La même étude montre également que 81% des personnes interrogées pensent qu'une méthode respectueuse de l'environnement devrait être l'option de livraison standard.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés