Econocom plus vague sur ses objectifs à court terme

Jean-Louis Bouchard, CEO d'Econocom ©Antoin Doyen

Econocom a vu son chiffre d'affaires augmenter plus de 11% sur les neuf premiers mois de l'année et se fait vague sur ses objectifs.

Le groupe franco-belge de services informatiques Econocom a publié jeudi un chiffre d'affaires en hausse de 11,2% sur les neuf premiers mois de l'année, à 1,929 milliard d'euros, et est désormais plus vague sur ses objectifs à court terme.

La croissance organique -à périmètre et taux de change constants- a atteint 6,9% entre janvier et septembre, contre 2,4% au cours du premier semestre.

• L'activité a été particulièrement soutenue pour les "produits et solutions", qui ont vu leurs revenus gonfler de 22,3%, à 401 millions d'euros (+13,7% en organique), grâce au développement du multimédia d'entreprise et au secteur public.
• Les "services" ont presque autant progressé, de 21,4% à 701 millions d'euros (+12,5% en organique) grâce à la montée en puissance de grands contrats d'infogérance et du fort développement de l'intégration de solutions, renforcée par l'arrivée dans le groupe d'Aciernet qui a apporté environ 120 millions.
• L'activité "Technology Management et Financing" est stable (-0,3%), à 827 millions d'euros.

Econocom relève d'ailleurs que ses trois activités majeures sont de plus en plus fréquemment commercialisées sous formes d'offres intégrées, qui devraient représenter environ 500 millions d'euros sur l'ensemble de l'exercice.

Econocom a présenté début octobre un nouveau plan stratégique pour les cinq années à venir, avec pour ambition d'atteindre en 2022 un résultat opérationnel courant doublé à 300 millions d'euros (par rapport aux 150 millions attendus en 2017), pour un chiffre d'affaires de 4 milliards.

Pour l'ensemble de l'année 2017, Econocom continue à anticiper une croissance organique supérieure à 5%. Le groupe indique dans un communiqué que "le 4ème trimestre sera, comme chaque année, déterminant pour atteindre l'objectif de croissance du résultat opérationnel courant". Un résultat opérationnel d'environ 150 millions en 2017, tel qu'indiqué lors de la présentation du plan stratégique, correspondrait à une hausse de 7% sur un an, contre une progression "supérieure à 10%" attendue par les analystes de KBC (qui tablaient sur 154 millions d'euros minimum).

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect